BFMTV

Comment Legrand s'engage à réduire les inégalités énergétiques

Les prises, nouvelle façon de faire des économies

Les prises, nouvelle façon de faire des économies - -

On estime à 8 millions le nombre de personnes en situation de précarité énergétique en France, et 1 milliard dans le monde. Plus de 10 % de leur budget est consacré à payer les factures électriques. Pour apporter des solutions, Legrand lance le programme Legrand Electricity for all.

Quand on est un spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, il est tout à fait logique de souhaiter que le plus grand nombre puisse accéder à l'électricité. Une mission mais aussi un business. Pour allier les deux, Legrand lance sa croisade contre les inégalités énergétiques, avec son programme Legrand Electricity for all.

Mais comment lutter contre des inégalités qui peuvent prendre différentes facettes, comme le souligne Hervé Pernat, Directeur du Développement Durable et des Processus Stratégiques de Legrand?

Des produits innovants

Depuis 2007, Legrand s'engage aux côtés d'Electriciens sans frontières. L'ONG oeuvre notamment à la sécurisation des installations électriques, en particulier dans les hôpitaux ou les écoles. Legrand a déjà participé à plus de 70 projets en Afrique, en Asie et en Amérique Latine et permis à 780.000 personnes d'accéder à l'électricité. On peut notamment citer le programme "1.000 lampadaires solaires" pour les camps de réfugiés et les quartiers en reconstruction en Haïti et qui a apporter de la lumière à 20.000 Haitiens. Avec ce programme Legrand veut "accélérer l'échange" selon les termes d'Hervé Pernat.

Il s'appuie donc sur la vision de terrain d'Electriciens sans frontière. Au-delà du mécénat, le groupe réfléchit désormais en terme d'"innovation produits". Il vise clairement les pays émergents. Le business plan n'est pas encore totalement défini. Des pilotes pourraient être mis en place en Asie du Sud-Est ou encore en Amérique du sud. L'Inde est également un marché très attrayant. Dans ce pays, les zones très bien équipées peuvent cotoyer d'autres beaucoup plus vétustes voire privées d'accès à l'électricité. L'électrisation représente aussi un gain de revenu: 40 à 70 dollars par mois pour un foyer. Legrand ne se fixe pas d'objectif chiffré pour le moment mais l'ambition est grande.

Une fondation d'entreprise dédiée

Et la France? La précarité énergétique est une thématique récurrent et pour cause: au moins 8 millions de Français sont concernés. Pour Legrand, le sujet ne s'aborde pas de la même manière qu'ailleurs dans le monde. C'est l'efficacité énergétique qui doit être la priorité. Legrand fait en sorte que les utilisateurs consomment moins et surtout mieux. Des interrupteurs, des prises et des disjoncteurs efficaces. Un interrupteur automatique permet ainsi de réaliser jusqu'à 55 % d'économies sur les coûts d'éclairage et un variateur engendre une économie de près de 60% sur une lampe fluocompacte. Sans parler des détecteurs de mouvement. Legrand propose aussi, grâce à des compteurs de mesurer et visualiser les consommations. Des produits qui ont tout de même un coût pour un retour sur investissement de 5 à 7 ans. Pourquoi ne pas envisager des aides dans le cadre des engagements autour de la rénovation thermique? La question devient logiquement plus politique.

Legrand doit en tous cas annoncer à l'automne le lancement d'une Fondation d'Entreprise dédiée à des actions de lutte contre la précarité énergétique. Avec le programme Legrand Electricity for all, le groupe marque une étape supplémentaire dans sa politique RSE (ndlr -Responsabilité sociétale des Entreprises). Hervé Pernat rappelle que ces enjeux étaient au cœur de la toute dernière assemblée générale du groupe. Parce que la lutte contre les inégalités énergétiques est un enjeu de société mais aussi un levier de croissance pour l'entreprise.

Nathalie Croisé de BFM Business