BFMTV

Chikungunya: 11.00 cas détectés, 4 morts en Polynésie

BFMTV

L'épidémie de chikungunya a touché plus de 11 000 personnes, et a entraîné quatre décès, depuis début octobre, a indiqué mercredi le bureau de veille sanitaire de la Polynésie français. Un chiffre qui risque encore de s'alourdir, l'épidémie n'ayant pas encore atteint son pic. 

Trois des patients décédés sont des personnes âgées, qui souffraient déjà d'autres pathologies. Le quatrième est un nourrisson de huit jours : le chikungunya lui avait été transmis par sa mère, à la naissance.

Le chikungunya provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires. Dans la plupart des cas, les patients se rétablissent en moins d'une semaine, mais le virus peut être mortel chez les patients fragilisés.

Le gouvernement exhorte la population à détruire les gîtes à moustiques, qui transmettent le virus. Un insecticide est pulvérisé dans les quartiers les plus touchés

J.C. avec AFP