BFMTV

Astronomie: comment décide-t-on qu'un objet céleste est ou non une planète?

Vue partielle de la surface glacée de Pluton.

Vue partielle de la surface glacée de Pluton. - Nasa

Depuis son reclassement en "planète naine", Pluton n'est plus la 9e planète du système solaire. Mais comment et qui décide d'ôter ou d'attribuer cette qualité aux objets spatiaux?

Quand la sonde News Horizons entreprend son voyage en 2006, Pluton est encore la neuvième planète de notre système solaire. Sept mois plus tard, elle est rétrogradée au statut de "planète naine". Presque dix ans plus tard, deux astronomes américains de Caltech affirment lui avoir trouvé une "remplaçante", plus lointaine et d'une masse beaucoup plus importante, soit dix fois celle de la Terre. Ironie du sort, Mike Brown qui a publié mardi l'étude avec son collègue Konstantin Batygin, est connu pour avoir été l'un des artisans du déclassement de Pluton. Ceux qui hier déniaient à Pluton sa qualité de planète à part entière, parient maintenant sur l'existence d'un substitut que personne n'a encore observé. Mais comment décide-t-on de ce qu'est, ou pas, une planète?

La masse n'est pas en soi une qualité suffisante

Pluton est-elle ronde? Oui. Décrit-elle une orbite autour du Soleil? Assurément. Possède-t-elle une masse suffisante qui la distinguerait par exemple d'une comète? Certainement. Pourtant, le 24 août 2006, l'Union astronomique internationale (UAI) qui a le dernière mot en la matière lui retirait sa qualité de neuvième planète du système solaire.

Pourquoi? D'une part, parce qu'à la suite de Pluton, d'autres objets "transneptuniens" (ceux dont l'orbite se situe totalement ou en majeure partie au-delà de celle de Neptune) découverts possèdent une masse comparable, voire supérieure. Ainsi Eris qui est légèrement plus petit mais aussi plus massif (27% plus). D'autre part, c'est l'argument principal, Pluton n'a pas fait le vide autour d'elle comme les planètes le font sur leur trajectoire. Ce "nettoyage" se réalise soit en agrégeant les objets de taille comparable ou plus petits, soit par éjection de ces derniers.

En 2006, le déclassement de Pluton relégué au rang de "plutoïde" au terme du 26e congrès de l'UAI avait fait grand bruit. Une pétition signée par 300 planétologues avait circulé. L'émoi venait aussi du fait que Pluton était la seule planète à avoir été découverte par un Américain, Clyde W. Tombaugh, en 1930.