BFMTV

VIH: de premiers essais prometteurs sur un vaccin contre le virus

Un vaccin encore à la première phase des essais cliniques laisse entrevoir une efficacité record contre le VIH. De nouveaux essais doivent se tenir à la fin de l'année 2021, avec cette fois le recours à la technologie de l'ARN messager, utilisée notamment pour le vaccin Moderna contre le Covid-19.

"C'est le vaccin expérimental contre le VIH le plus efficace à ce jour". Dans un tweet posté la semaine dernière, la Dr Ayoade Olatunbosun-Alakija a fait part de son étonnement à la lecture d'une étude sur un vaccin expérimental qui permettrait de lutter contre le VIH.

Mené par l'International AIDS Vaccine Initiative (IAVI) et l'institut de recherche Scripps, cet essai a été réalisé sur un échantillon clinique de 48 personnes. La moitié a reçu le placebo et l'autre s'est vue administrer les deux doses de ce vaccin en cours d'expérimentation.

Efficace à 97%

Sur les 24 personnes ayant reçu les doses, 23 ont développé des anticorps dits neutralisants, soit 97% des participants véritablement vaccinés.

"Cette étude apporte la preuve d'un nouveau concept de vaccin contre le VIH, un concept qui pourrait aussi être appliqué à d'autres agents pathogènes", explique l'immunologiste William Schief dans la revue scientifique European Pharmaceutical Review.

Sur notre antenne, Olivier Schwartz se montre toutefois prudent: "ça ne veut pas dire qu'ils sont protégés contre le VIH, c'est vraiment prématuré de dire ça, mais cela indique que la construction vaccinale a l'air immunogène".

Un prochain essai avec la technologie de l'ARN messager

Le directeur de l'unité virus et immunité à l'institut Pasteur relève en effet que ce vaccin expérimental n'en est qu'à sa première phase et que ce n'est qu'à la fin de l'année 2021 qu'un nouvel essai aura lieu sur la plateforme de production d'ARN messager de Moderna. Le vaccin contre le coronavirus de Moderna n'a donc pas servi de base pour ce vaccin expérimental, contrairement à ce que suggère le Dr Ayoade Olatunbosun-Alakija.

Si aucun partenariat n'a encore été acté entre la biotech américaine, l'IAVI et l'institut de recherche Scripps, ces derniers estiment que le recours à la technologie de l'ARN messager "pourrait accélérer de manière significative le développement d'un vaccin contre le VIH".

"La méthode ARN messager a révolutionné le domaine de la vaccinologie, on a pu le voir avec les vaccins Moderna et Pfizer, qui sont super efficaces" contre le Covid-19, note enfin Olivier Schwartz.
Hugues Garnier Journaliste BFMTV