BFMTV

VIDEO - Les tests de grossesse en vente en grande surface

Les tests de grossesse pourront désormais être vendus en grande surface, à compter du 19 mars 2014.

Les tests de grossesse pourront désormais être vendus en grande surface, à compter du 19 mars 2014. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Les pharmacies n'ont plus le monopole des tests de grossesse. Depuis mercredi matin, il est possible d'acheter des tests de grossesse en grande surface.

Les pharmacies ne sont plus les seules à vendre des tests de grossesse. Depuis ce mercredi matin et la promulgation du projet de loi sur la consommation, qui supprime le monopole des pharmacies en la matière, les grandes surfaces sont désormais autorisées, pour la première fois, à distribuer des tests de grossesse et d'ovulation.

Objectif du gouvernement: rendre cet achat plus simple et moins cher. Illustration dans cette enseigne Leclerc où certains tests étaient proposés au prix d'appel d'un euro.

Les pharmacies n'auront bientôt plus le monopole de la délivrance des tests degrossesse et d'ovulation. Les députés de l'Assemblée nationale ont voté, lundi 16 décembre, pour l'autorisation de leur vente dans les grandes surfaces, et ce malgré l'opposition de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), des radicaux de gauche et du Front de gauche.

Au cours de l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur la consommation, les députés ont ainsi validé une disposition introduite précédemment par un amendement socialiste au Sénat, supprimant le monopole des pharmaciens sur la distribution des tests destinés au diagnostic de la grossesse et des tests d'ovulation.

Les pharmacies n'auront bientôt plus le monopole de la délivrance des tests de grossesse et d'ovulation. Les députés de l'Assemblée nationale ont voté, lundi 16 décembre, pour l'autorisation de leur vente dans les grandes surfaces, et ce malgré l'opposition de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), des radicaux de gauche et du Front de gauche.

Au cours de l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur la consommation, les députés ont ainsi validé une disposition introduite précédemment par un amendement socialiste au Sénat, supprimant le monopole des pharmaciens sur la distribution des tests destinés au diagnostic de la grossesse et des tests d'ovulation.

S. C. avec Cécile Danré