BFMTV

Vaccination: les personnes atteintes de comorbidités n'auront pas à présenter d'ordonnance ni de certificat médical

À partir de ce samedi, la vaccination anti-Covid sera accessible aux personnes atteintes de maladies chroniques ou d'obésité. Aucune attestation ou certificat ne devrait être nécessaire, une simple déclaration suffira.

La vaccination contre le Covid-19 va être étendue à toutes les personnes obèses de plus de 18 ans et à celles souffrant de maladies chroniques à compter du samedi 1er mai.

Concrètement, le cabinet du ministère de la Santé précise à BFMTV ce vendredi qu'il ne sera pas nécessaire de présenter d'ordonnance ou de certificat médical faisant état de son ou ses comorbidités pour pouvoir se faire vacciner.

"Cela se fera sur la base de la déclaration simple, sur la base de la confiance", précise Olivier Véran, qui ajoute: "On fait confiance aux gens, on pourra évidemment changer de position si c'est nécessaire". En revanche, le médecin qui est censé connaître la liste des pathologies dans le sens où elles ne sont pas anodines, pourra ainsi contrôler si la personne en face de lui s'il considère qu'elle n'est "pas dans les clous".

"Sur déclaration de leur(s) comorbidité(s), les personnes de 18 à 49 ans qui souffrent d’une ou de plusieurs comorbidités pourront être vaccinées avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, sans nécessité d’une prescription médicale", indique la Direction générale de la santé dans un communiqué publié ce vendredi après-midi.

Quelles sont les pathologies concernées?

Une liste de "comorbidités associées à un risque de forme grave de Covid-19" a été établie par les autorités pour les précédentes tranches d'âge, "à partir d’une revue systématique de la littérature scientifique et des travaux conduits sur ce thème". Vous pouvez la consulter dans son intégralité ici.

En France, 17% de la population adulte souffre d'obésité, selon les dernières données du ministère de la Santé, ce qui réprésente un peu plus de 8 millions de personnes. Le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé que la vaccination était désormais élargie à "quelque 4 millions de Français fragiles".

Gaëtane Meslin et Jeanne Bulant