BFMTV

Covid-19: quelles sont les "maladies chroniques" qui donnent accès à la vaccination dès samedi?

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé l'ouverture de la vaccination à "quelque 4 millions de Français fragiles", âgés de 18 à 50 ans.

Ils sont environ 4 millions de "Français fragiles" qui pourront se faire vacciner dès ce samedi. Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé l'élargissement des critères d'éligibilité pour les injections anti-Covid: tous les adultes atteints de "maladies chroniques" font désormais partie des publics ciblés par la campagne du gouvernement.

"La logique de notre campagne de vaccination, c'est de protéger en premier ceux qui ont le plus de risque de faire une forme grave, c'est pour ça qu'on a commencé avec les plus âgés", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, auprès de BFMTV. "Dès ce week-end, on élargit encore davantage puisque tous les Français qui ont une pathologie qui les expose plus que les autres à une forme grave de la maladie pourront se faire vacciner dans les centres de vaccination."

Une longue liste de "comorbidités"

Quelles sont les maladies chroniques concernées? Une liste de "comorbidités associées à un risque de forme grave de Covid-19" avait déjà été établie par les autorités pour les précédentes tranches d'âge, "à partir d’une revue systématique de la littérature scientifique et des travaux conduits sur ce thème".

En vertu de l'élargissement annoncé vendredi, tous les majeurs atteints d'une pathologie de cette liste pourront désormais se faire vacciner, sans distinction d'âge, a précisé le ministère de la Santé à l'AFP. En font partie:

  • les "pathologies cardio-vasculaires: hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), antécédent d’accident vasculaire cérébral, antécédent de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque ; antécédents de coronaropathie
  • le "diabète de types 1 et 2"
  • les "pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale", notamment: broncho pneumopathie obstructive, insuffisance respiratoire, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil
  • l'"insuffisance rénale chronique"
  • l'obésite "avec indice de masse corporelle ≥30"
  • le "cancer" ou l'"hémopathie maligne"
  • les "maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose"
  • l'"immunodépression congénitale ou acquise"
  • le "syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie"
  • les "pathologies neurologiques": maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive
  • les "troubles psychiatriques"
  • la "démence"

Jusqu'à présent, les adultes de moins de 50 ans n'étaient éligibles à la vaccination que s'ils présentaient un "très haut risque de forme grave de Covid-19", comme les personnes atteintes de cancer sous traitement.

M.D.