BFMTV

Tous les confiseurs français vont retirer le dioxyde de titane des bonbons

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. - Doc Chewbacca - flickr - CC

D'après RTL, la secrétaire générale du Syndicat national de la confiserie doit faire l'annonce de cette suppression ce mardi.

Le dioxyde de titane, colorant aux effets cancérigènes, va être banni de notre alimentation. Le gouvernement avait annoncé l'arrêt du E171 "avant la fin de l'année", mais les confiseurs ont décidé de devancer l'appel. La secrétaire générale du Syndicat national de la confiserie Florence Pradier, va selon RTL, annoncé ce mardi matin le retrait de cet additif des bonbons. Ainsi, une "charte de déontologie et d'engagement" doit être signée par tous les confiseurs français. "Pour la première fois, les confiseurs ont décidé de dire ce qu'ils faisaient", s'est félicité Florence Pradier. Ce colorant utilisé depuis une cinquantaine d'années voit donc sa carrière s'arrêter.

"Les confiseurs ont décidé de retirer ce produit-là, les alternatives sont possibles. 100% des confiseurs vont retirer le dioxyde de titane de leurs produits, 90% l'ont déjà fait", insiste auprès de RTL la Secrétaire générale du Syndicat national de la confiserie.

Les grandes firmes à l'aide des petites entreprises

Pour que la totalité des entreprises du secteur remplace le dioxyde de titane par des substituts moins dangereux, "les grandes entreprises aident les plus petites" précise encore Florence Parlier. L'enjeu, selon elle, est avant tout visuel. Il s'agit "d'obtenir des produits qui soient visuellement acceptables pour le consommateur".

Le dioxyde de titane (TiO2) est utilisé dans de nombreuses applications (additif alimentaire, cosmétiques, médicaments), notamment pour ses propriétés d'absorption des rayons ultraviolets et son caractère colorant blanc. Il se présente, au moins partiellement, sous forme de poudre nanométrique. 
David Namias