BFMTV

Surveillance des écoles, séquençage pour les "PCR douteux": comment le gouvernement veut traquer les variants du Covid-19

Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont tenu ce jeudi soir une conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie. Il y a beaucoup été question des variants du Covid-19 qui circulent en France et inquiètent les autorités.

Alors que deux "clusters à risque" du variant britannique du Covid-19 ont été détectés en France, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé ce jeudi la stratégie du gouvernement mise en place pour lutter contre ces variants du virus, qui "inquiètent particulièrement les autorités". Un plan qui repose sur trois principaux points.

• Un séquençage pour les tests PCR

Premier point: des séquençages dans les "laboratoires et centres de recherches" vont être effectués pour traquer les cas de variants, qu'il s'agisse du britannique, qui a contaminé à ce stade 19 personnes en France, ou du sud-africain, détecté chez 3 malades à ce jour dans l'Hexagone.

"Tous les laboratoires et centres de recherche et Santé Publique France sont mobilisés pour traquer le variant. Ce jeudi et demain, tous les tests PCR douteux, c'est-à-dire pouvant suggérer qu'il s'agit d'un variant anglais, seront analysés sur nos plateformes pour du séquençage génétique pouvant permettre de dénombrer le cas précis de variants à date sur le territoire national", a précisé Olivier Véran.

• Une surveillance accrue dans les écoles

Le ministre de la Santé a par ailleurs précisé que des "opérations de dépistage" allaient être étendues dans les écoles, pour repérer les cas de variants de Covid-19.

Parmi les deux clusters "à risque" identifiés pour le variant anglais sur le territoire national, l'un d'eux se situe en Ile-de-France, autour d'une personne travaillant dans deux établissements scolaires. Un dépistage par test PCR sera d'ailleurs réalisé dans ces établissements ce vendredi matin afin de casser les chaînes de contacts.

• Des tests pour les personnes venant du Royaume-Uni ou d'Afrique du Sud

Troisième pillier de la stratégie du gouvernement: les personnes en provenance de Grande-Bretagne ou d'Afrique du Sud devront "présenter le résultat d'un test négatif datant de moins de 72h avant le départ" si elle souhaitent entrer sur le territoire national, a fait savoir Olivier Véran.

"Nous prenons la menace de ce variant anglais et sud-africain très au sérieux et nous prendrons toutes les mesures qui s'imposeront si ces variants devaient s'avérer diffusés sur le territoire national", a ajouté Olivier Véran.

Le Premier ministre Jean Castex a par ailleurs annoncé que la frontière avec le Royaume-Uni restera fermée "jusqu'à nouvel ordre" afin de protéger la France contre le nouveau variant du Covid-19.

Fanny Rocher