BFMTV

Situation sanitaire, mesures... Ce qu'il faut savoir avant de voyager en Europe à la Toussaint

A l'aéroport d'Heathrow, à Londres, le 9 février 2021, une pancarte indique l'endroit où l'on peut se faire tester.

A l'aéroport d'Heathrow, à Londres, le 9 février 2021, une pancarte indique l'endroit où l'on peut se faire tester. - DANIEL LEAL-OLIVAS © 2019 AFP

Situation sanitaire, restrictions, réglementations pour voyager... Alors que les vacances de la Toussaint se profilent, BFMTV.com fait le point sur ce qu'il faut savoir avant de se rendre en Espagne, en Italie, au Portugal, en Grèce, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Les vacances de la Toussaint approchent à grands pas. Et si les cas de Covid-19 sont en hausse en France pour la première fois depuis le mois d'août, il est encore possible de voyager à l'extérieur de l'Hexagone.

Pour rappel, 32.754 nouveaux cas ont été recensés sur le sol français sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le taux d'incidence était d'environ 48,7 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en hausse de 12% par rapport à la semaine précédente.

Le gouvernement classe les pays et territoires en trois catégories. Les "verts" où il n'y a pas de circulation active du virus et où aucun variant préoccupant n'est recensé. Les "oranges" dans lesquels une circulation active du virus, dans des proportions maîtrisées, est observée. Et les "rouges", où le Covid-19 circule activement ainsi que ses variants qualifiés de préoccupants.

Tous les pays de l'espace européen sont classés "vert". Mais les règles d'entrée et les situations sanitaires varient d'un État à un autre. BFMTV.com fait le point concernant six destinations européennes particulièrement prisées des Français à l'automne.

Espagne

· La situation sanitaire

En Espagne, 4937 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 10,4 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en baisse de 53% par rapport à la semaine d'avant.

Il s'agit du pays, parmi les six présentés ici, qui présente la situation sanitaire la plus positive, avec un nombre de cas quotidiens bas et un taux d'incidence également peu important.

· La réglementation des voyages

Pour se rendre en Espagne, toute personne doit compléter un formulaire personnel en ligne, précise France Diplomatie, le site du ministère des Affaires étrangères. Une fois ce formulaire complété, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage.

La France faisant partie des régions qualifiées "à risque" par le ministère de la Santé espagnol, il est obligatoire de présenter soit une certification de vaccination contre le Covid-19 datant d'au moins 14 jours, soit un certificat de dépistage négatif datant de moins de 48 heures (test antigénique) ou de moins de 72 heures (test PCR), soit un certificat de rétablissement du Covid-19, soit le certificat Covid numérique de l'UE.

Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas concernés par ces réglementations.

· Les mesures sanitaires

Selon France Diplomatie, le territoire espagnol est soumis aux règles de la "nouvelle normalité". Le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de plus de 6 ans dans les espaces clos recevant du public ou ouverts au public, dans les espaces à l'air libre lorsque la distance d'1,5 m n'est pas possible entre chaque groupe et dans tous les transports (air, terre et mer).

Selon les différentes Communautés Autonomes, les règles diffèrent également. En Catalogne par exemple, les commerces doivent respecter une jauge de 70% de leur capacité d'accueil. En Estrémadure, seulement six personnes sont autorisées à dîner ensemble à l'intérieur et à l'extérieur. Toutes les spécificités sont indiquées ici.

Portugal

· La situation sanitaire

Au Portugal, 4528 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 44 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en légère hausse de 9% par rapport à la semaine d'avant.

· La réglementation des voyages

Pour se rendre au Portugal, les voyageurs français doivent présenter un certificat Covid numérique de l'UE, indiquant soit une vaccination complète d'au moins 14 jours, soit une immunité attestée par un test PCR de plus de 11 jours, soit un résultat négatif d'un test PCR datant de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures.

Les voyageurs de moins de 12 ans sont dispensés de présenter ce certificat ou le résultat d'un test de dépistage.

· Les mesures sanitaires

En arrivant au Portugal, les voyageurs doivent se soumettre à une prise de température et renseigner un formulaire exigé par les autorités de santé portugaises.

Le pays est entré dans sa 3e et dernière phase d'allègement des restrictions le 1er octobre, explique le site de l'ambassade de France au Portugal. Il est nécessaire de présenter un certificat numérique ou un test négatif pour accéder aux bars et aux boîtes de nuit. Il n'est cependant plus obligatoire de le montrer pour se rendre dans un restaurant, un hôtel ou un hébergement local.

Le port du masque n'est plus obligatoire à l'extérieur. Il l'est dans les transports publics, les hôpitaux, les salles de spectacles et les grands magasins de détail.

Italie

, La situation sanitaire

En Italie, 17.426 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 29,2 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en légère baisse de 8% par rapport à la semaine d'avant.

· La réglementation des voyages

Tous les voyageurs doivent remplir avant leur arrivée en Italie un formulaire de localisation, indique France Diplomatie. Ils doivent également présenter soit une preuve de vaccination complète, soit un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, soit un certificat de guérison.

· Les mesures sanitaires

Un pass sanitaire est obligatoire pour déjeuner à l'intérieur des restaurants, pour voir un spectacle, pour se rendre dans un musée, un parc d'attraction ou dans un casino. Il faut également être en possession de ce document pour les transports publics interrégionaux. L'ensemble des activités et des lieux où il est demandé sont listés sur le site de l'ambassade de France en Italie.

Grèce

· La situation sanitaire

En Grèce, 16.718 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 156 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en augmentation de 9% par rapport à la semaine d'avant.

· La réglementation des voyages

Tous les voyageurs doivent remplir avant leur arrivée en Italie un formulaire de localisation, indique France Diplomatie. Ils doivent également présenter soit une preuve de vaccination complète, soit un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, soit un certificat de guérison.

Un dépistage aléatoire peut également avoir lieu à l'arrivée des voyageurs en Grèce, quelle que soit leur nationalité.

· Les mesures sanitaires

En Grèce, le port du masque et le respect des distances, 1,5 m, sur l’ensemble du territoire sont obligatoires dans tous les espaces publics à l’intérieur, sur les lieux de travail, ainsi que dans les transports publics. Ces règles s'appliquent également à l’extérieur, dans les situations où les règles de distanciation ne peuvent s’appliquer.

Le pass sanitaire est nécessaire pour manger à l'intérieur des restaurants, pour se rendre dans les musées, les cinémas et les salles de spectacles. Le site de l'ambassade de France en Grèce liste l'ensemble des lieux qui le demandent.

Royaume-Uni

· La situation sanitaire

Au Royaume-Uni, 283.756 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 418 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en hausse de 14% par rapport à la semaine d'avant.

Il s'agit du pays, sur les six présentés ici, avec le nombre de nouveaux cas quotidiens le plus important et avec le taux d'incidence le plus élevé.

· La réglementation des voyages

Pour se rendre au Royaume-Uni, les voyageurs doivent présenter un "passenger locator form", comprenant les informations relatives à la provenance de la personne ainsi que le lieu dans lequel la période de quarantaine éventuelle sera effectuée.

Il faut présenter une preuve de vaccination complète et la preuve d'achat d'un test à réaliser deux jours après l'arrivée sur le territoire.

Pour ceux qui ne sont pas complètement vaccinés, il faudra présenter un test négatif de moins de 72 heures, la réservation et la preuve d'achat de deux test à réaliser aux 2e et 8e jour de l'arrivée sur le territoire et respecter une période d'isolement de 10 jours.

· Les mesures sanitaires

Au Royaume-Uni, de nombreuses restrictions ont été levées, même si elles varient selon l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Ecosse. En Angleterre, selon le site du gouvernement anglais, il est recommandé de porter un masque dans les lieux fortement fréquentés et fermés. Le pass sanitaire peut être demandé dans certains lieux culturels, dans les restaurants et les boîtes de nuit.

Pays-Bas

· La situation sanitaire

Aux Pays-Bas, 22.702 nouveaux cas positifs ont été recensés sur les sept derniers jours, selon les dernières données de l'OMS. Le taux d'incidence était également d'environ 130,4 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en nette hausse de 51% par rapport à la semaine d'avant.

· La réglementation des voyages

La France est classée à la fois comme un pays de l'UE "jaune" et un pays "à haut risque" pour les Pays-Bas, selon France Diplomatie. Il est donc nécessaire de présenter le certificat Covid numérique de l'UE. Mais également le résultat négatif d'un test PCR de moins de 48 heures et de remplir une déclaration de santé. Les personnes disposant d'un schéma vaccinal complet sont dispensées de l’obligation de test si elles elles peuvent le démontrer, en présentant le certificat Covid numérique de l’UE.

· Les mesures sanitaires

À l'exception des transports publics, le port du masque n'est plus obligatoire à l'intérieur des lieux publics, sauf si une distance d'un mètre et demi entre chaque personne n'est pas possible.

Une application, baptisée Coronacheck, devra être téléchargée pour permettre aux personnes ayant été vaccinées ou possédant un test négatif de générer un QR code, notamment exigé pour les bars, les restaurants et les lieux culturels.

Clément Boutin Journaliste BFMTV