BFMTV
Santé

Quatre ans après, le phénomène e-cigarette s'essouffle

Près de 3.000 boutiques d'e-cigarettes en France pour plus d’un million d’utilisateurs quotidiens.

Près de 3.000 boutiques d'e-cigarettes en France pour plus d’un million d’utilisateurs quotidiens. - -

La cigarette électronique, apparue officiellement en 2010, a connu un succès fulgurant dès son arrivée. Aujourd'hui, après presque 2.500 boutiques spécialisées en France, le phénomène s'essouffle.

En 2013, la France comptabiliserait entre un et deux millions de vapoteurs quotidiens. En quatre ans, la cigarette électronique s'est pleinement implantée dans le marché français: elle est passée de 4 millions d'euros en 2010 à 275 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013, selon une étude du groupe Xerfi, publié par le Journal du Net.

La concurrence s'accroît

Y voyant un commerce florissant, ils ont été nombreux à se lancer dans ce business, n'hésitant pas à se placer les uns près des autres. Ainsi, après quatre ans d'évolution, le phénomène s'est installé en France. Dans les rues, les magasins se tiennent au coude à coude, si bien que certains se voient obligés de mettre la clé sous la porte.

La concurrence se fait rude, les clients exigent la qualité mais surtout la diversité, comme l'explique Jacques Aknin, le gérant d'une boutique Happyclop, à BFMTV: "Il faut beaucoup de choix, il faut être adapté à tous types de fumeurs donc il faut tous types de matériel".

Le marché se durcit

"C'est plus dur. Il n'y a aucune législation concrète, n'importe qui peut ouvrir un magasin de cigarette électronique, là est le problème. Les tabacs s'y mettent et dans énormément de magasins vous trouvez la cigarette électronique", indique pour sa part Anton Malaj, gérant d'une boutique Point Smoke.

Pour ouvrir une franchise de cigarette électronique, il faut débourser en moyenne 30.000 euros pour une recette annuelle estimée entre 120.000 et 200.000 euros. Le coût est attractif et l'absence de législation a conduit à cette concurrence accrue. Résultat: des rues où trois enseignes sont implantées dans un rayon de 500 mètres à peine. Le risque de fermeture guette ces nouveaux vendeurs.

Le concept ayant été inventé par un certain Herbert A. Gilbert, en 1965, la toute première cigarette électronique a été réalisée par Hon Lik, un pharmacien et ingénieur chinois. Ce premier dispositif a fonctionné grâce à la technique de "nébulisation par ultrasons".

Finalement, cigarettes électroniques fonctionnant avec la technique de vaporisation par résistance chauffante, celle dont sont dotées la plupart des e-cigarettes en 2013, ne sont apparues en France qu'en fin 2007. L'apparition de cette nouvelle technologie est survenue durant la même période que la législation sur le tabac en France: le 1er février 2007, un décret interdisant de fumer dans les lieux publics entrait en vigueur.

Manon Costantini / Sujet vidéo: Swanny Thiebaut et Anne-Sophie