BFMTV

Prendre soin de sa santé au quotidien: plaisir ou contrainte?

-

- - iStock - Cecilie_Arcurs

Un récent sondage montre que les Français sont sensibilisés en matière d’hygiène de vie et qu'une grande majorité de sondés vit le fait de prendre soin d’eux comme un plaisir. Sans toutefois adopter les bons comportements de prévention de manière incontournable.

Quelles perceptions les Français ont-ils de leur santé? Quelles sont leurs habitudes en matière d'hygiène de vie? La deuxième édition des zooms de L’Observatoire Cetelem s'est penchée sur la question à travers un sondage mené par Harris Interactive. L'enquête intitulée "Acteur de sa santé: prendre soin de soi au quotidien" montre que les Français vivent positivement leur santé... mais au jour le jour.

Ainsi, ils connaissent les gestes permettant de prendre soin de soi et se disent attentifs à les mettre en œuvre. Parmi les plus importants: soigner son alimentation (40%), pratiquer une activité physique régulière (24%) mais aussi la nécessité de vivre autant que possible dans un état d’esprit positif (16%). Des notions qui dominent assez largement l’idée de santé au quotidien d'une manière générale donc, même si dans une moindre mesure, des éléments tels que le stress ou encore la fatigue émergent dans un registre plus négatif.

L’attention portée à sa santé quotidienne relève avant tout d’une volonté personnelle de "prendre soin de soi" (96% dont 65% "beaucoup") dans le but de rester dynamique, de préserver son apparence physique (94%) et dans une moindre mesure de vivre plus longtemps (87%). A ce titre, près d’un tiers des Français (31% et jusqu’à 44% des cadres) déclare dépenser sans compter pour leur santé quand plus de 6 sur 10 n’y consacrent qu’un budget restreint.

Les Français se montrent sereins vis-à-vis de leur santé

D’une manière générale, l’attention portée à son hygiène de vie au quotidien relève pour deux tiers des Français davantage du plaisir que d’une contrainte. "La santé est une préoccupation majeure pour les Français qui en ont une approche positive. Ils sont acteurs de leur santé et s’estiment bien informés (81% des personnes interrogées).", explique Flavien Neuvy, responsable de L’Observatoire Cetelem.

Les personnes âgées de 50 ans et plus sont les plus nombreux à évoquer ce sentiment de plaisir (68%), alors qu’à l’inverse, les personnes âgées de 35 à 49 ans (42% contre 35% en moyenne), celles disposant de faibles revenus (53%) vivent davantage cela comme une contrainte. Mais s’ils reconnaissent que le respect d’une hygiène de vie saine est indispensable pour être en bonne santé, les sondés ne font toutefois pas de ces principes d’hygiène de vie des règles absolues.

En effet, ils sont deux tiers à déroger à quelques recommandations pour se faire plaisir, notamment les jeunes (73% au sein des 25-34 ans). "Cette manière d’appréhender son hygiène de vie et de prendre soin de soi tend à influencer le niveau d’inquiétude générale à l’égard de sa santé. On relève qu’une majorité de Français ne montre pas d’inquiétude vis-à-vis de sa santé en général (60% pas inquiets), plus encore lorsque prendre soin de soi est vécu comme un plaisir.", indiquent les auteurs.

Et contrairement aux idées reçues, le recours aux objets connectés apparaît marginal dans ce domaine. Si 81% des Français déclarent posséder un pèse-personne, ils sont nettement moins nombreux à se tourner vers une montre / bracelet connectée (11%). A l'inverse, le recours aux professionnels de santé reste important (70%), que ce soit en matière d’information ou de consultation. Mais il ne constitue pas un réflexe systématique puisque 58% des Français attendent quelques jours avant de consulter lorsqu’ils se sentent mal.

Alexandra Bresson