BFMTV

Pourquoi des malades guéris du coronavirus ont-ils été testés positifs une deuxième fois au Covid-19?

LE coronavirus vu au microscope - Image d'illustration

LE coronavirus vu au microscope - Image d'illustration - BFMTV

Les patients testés une deuxième fois positif au coronavirus, après en avoir été guéris, ne sont pas infectés, assure le Dr Maria Van Kerkhove, experte pour l'OMS.

Il y a quelques mois, des malades guéris du coronavirus avaient été testés positifs une deuxième fois au Covid-19 dans plusieurs pays du monde, comme en Chine, au Japon et en Corée du Sud. Plusieurs explications avaient été prudemment avancées, d'une période d'immunité faible, à un virus dormant restant dans le corps des patients, en passant par l'utilisation de tests défectueux.

Dimanche, l'épidémiologiste Maria Van Kerkhove, l'une des responsables de la gestion de l'épidémie au sein de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a expliqué sur la BBC qu'il s'agissait en fait de faux positifs. 

"Certains individus, après avoir été testés négatifs, sont testés positifs quelques semaines plus tard. Ce qu'il se passe, c'est que lorsque les poumons guérissent, des parties de ces derniers, des cellules mortes, remontent et sont finalement testées positives au coronavirus. Ce ne sont pas des cellules infectieuses, ce n'est pas une nouvelle infection. Cela fait partie du processus de guérison", a-t-elle expliqué.

Des personnes immunisées?

La principale interrogation qui découle de ces recherches est de savoir si les patients qui ont attrapé le Covid-19 sont totalement immunisés face au virus et ne peuvent alors pas l'attraper une deuxième fois.

Lorsqu'une personne a été infectée par le coronavirus, "elle développe des anticorps et une sorte de réponse immunitaire, une, deux, trois semaines après son infection", a indiqué le Dr Maria Van Kerkhove.

"On essaie de comprendre si dans cette réponse immunitaire, ces personnes deviennent également immunisées contre le virus, si elles développent une protection forte contre lui et pendant combien de temps celle-ci dure. On ne connaît pas encore les réponses à ces interrogations", a-t-elle conclu.
Clément Boutin