BFMTV

Pour éviter une pneumonie, il faut aller régulièrement chez le dentiste

Une visite chez le dentiste, même de routine, permet de limiter la présence de mauvaises bactéries.

Une visite chez le dentiste, même de routine, permet de limiter la présence de mauvaises bactéries. - iStock

Des visites régulières chez le dentiste peuvent également servir à prévenir une pneumonie, soulignent des chercheurs américains qui affirment qu'une bonne hygiène buccale est en effet indispensable pour réduire la présence de mauvaises bactéries qui risquent de causer cette infection pulmonaire.

La pneumonie est une infection respiratoire qui peut être due à plusieurs types de germes: des bactéries, des virus ou des champignons. Le plus souvent, c'est une bactérie appelée "pneumocoque" qui en est la cause. Les germes responsables des pneumonies, se transmettent d'une personne à l'autre lors de toux, d'éternuement, de mouchage ou par contact étroit et des mains souillées, et également par des objets contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge.

C'est pour cette raison que des mesures d'hygiène s'imposent pour éviter leur propagation. Mais des chercheurs de la Virginia Commonwealth University (Etats-Unis) mettent en avant un autre geste de prévention beaucoup moins connu, celui de prendre soin de sa bouche et notamment de se rendre deux fois dans l'année chez le dentiste.

Leur étude, présentée à l'occasion du congrès annuel des sociétés nationales d’infectiologie, met en avant un lien important. Les chercheurs ont analysé les données de l'enquête Medical Panel Expediture datant de 2013, relative aux soins de santé (y compris les soins dentaires) aux coûts de ces derniers et à la satisfaction des clients.

Les bactéries de la bouche migrent vers les poumons

Sur les 26.246 personnes répertoriées dans cette base de données, ils ont découvert que 441 d'entre elles avaient une pneumonie bactérienne (1,68%) et que celles qui ne demandaient pas d'examens dentaires avaient un risque 86% plus élevé de souffrir de cette pathologie par rapport à ceux qui avaient un rendez-vous deux fois par an chez le dentiste. Si l'association peut paraître surprenante, l'explication est en réalité très simple.

Le corps contient dix fois plus de microbes et bactéries que les cellules humaines, présents de la peau au système gastro-intestinal, dont la bouche. Dans certains cas, les bactéries qui causent généralement la pneumonie sont présentes sur cette partie du corps et peuvent être accidentellement inhalés jusque dans les poumons et provoquer la maladie. D'où l'importance d'une visite dentaire de routine pour réduire leur quantité.

"Il existe un lien bien documenté et des visites médicales dentaires sont importantes pour maintenir une bonne santé bucco-dentaire, explique le Pr Michelle Doll, auteur principal de l'étude. Nous ne pouvons pas débarrasser la bouche de toutes ces bactéries mais une bonne hygiène buccale peut limiter leurs quantités".

Le risque concerne aussi les maladies cardiaques

Ce lien est aussi évoqué par l'Assurance-maladie qui précise que "généralement les germes présents dans l'air pénètrent dans les poumons par les voies respiratoires lors de la respiration. Mais ils peuvent provenir de la cavité buccale ou la sphère ORL (oto-rhino-laryngologique)".

"Notre étude fournit une preuve supplémentaire que la santé bucco-dentaire est liée à la santé globale et suggère qu'il est important d'intégrer ce type de soins dans les soins de santé préventifs de routine", conclut la chercheuse.

En France, l'UFSBD* recommande une visite au moins une fois par an chez le dentiste. Ses autres recommandations comprennent l'utilisation d'un dentifrice fluoré, deux brossages par jour pendant deux minutes et une alimentation équilibrée.

Une bonne hygiène bucco-dentaire ne limite pas seulement le risque de pneumonie, mais prévient aussi l'apparition de maladies cardiaques pour les mêmes raisons. "Une carie non soignée tout comme une gencive malade sont de véritables portes d’entrées pour des bactéries ou des toxines", précise l'UFSBD. Car tout comme les poumons, le cœur peut être touché par des bactéries présentes dans la bouche, qui ont migré via la circulation sanguine.

*Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire
Alexandra Bresson