BFMTV

Pollution: des associations veulent porter plainte contre l'Etat

La Tour Eiffel et les toits de Paris pris dans un nuage de pollution le 11 mars 2014

La Tour Eiffel et les toits de Paris pris dans un nuage de pollution le 11 mars 2014 - Patrick Kovarik - AFP

Deux associations écologistes annoncent, mardi, des actions judiciaires contre l'Etat après le pic de pollution de la semaine dernière.

Des victimes de pollution font appel à l'Etat, explique L'Express. Ce mardi, les associations Ecologie sans frontière (ESF) et Respire annoncent qu'une plainte groupée devrait être déposée. Elle vise à "mettre en cause la responsabilité des pouvoirs publics".

Dans un communiqué, les deux associations dénoncent "l'épisode de pollution aux particules qui a noyé pendant 10 jours la moitié nord-est de la France, et qui se poursuit en région Rhône-Alpes".

Au total, une dizaine de personnes se sont déclaré victimes du pic de pollution. La plupart d’entre eux habitent proche du périphérique parisien, indique FranceInfo, mais certains habitent également dans le centre de la capitale et ont des enfants en bas âge.

Une issue incertaine

"Cet épisode de dépassement durable de toutes les normes sanitaires en vigueur (...) révèle une nouvelle fois que l'Etat n'a pas pris les mesures préventives et de crise nécessaires pour respecter sa propre réglementation et protéger la santé des Français, en particulier des plus fragiles (enfants et personnes âgées)", continuent les associations dans le communiqué. 

L'issue de cette action en justice reste néanmoins incertaine. En 2014, une plainte contre X déposée par Ecologie sans frontière et Respire avait été classée sans suite.

E. H.