BFMTV

Plainte contre Raoult: son avocat juge que l'Ordre des médecins "n'a rien à faire de ses journées"

Didier Raoult lors d'une conférence de presse le 27 août 2020 à Marseille

Didier Raoult lors d'une conférence de presse le 27 août 2020 à Marseille - Christophe SIMON © 2019 AFP

L'avocat du chercheur marseillais, Fabrice Di Vizio, accuse le Conseil de l'Ordre national des médecins d'agir par désœuvrement.

Par la voix de son avocat, Didier Raoult dénonce l'attitude du Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom). L'instance a déposé plainte contre six médecins dont le professeur Didier Raoult, chantre de l'hydroxychloroquine pour guérir les malades du Covid-19, et son homologue Christian Perronne, infectiologue qui apparaissait notamment dans le documentaire aux relents complotistes Hold Up, consacré à la crise sanitaire.

"Je crois juste que le Conseil national de l'Ordre n'a rien à faire de ses journées", a tancé l'avocat de Didier Raoult, Me Fabrice Di Vizio, sur BFMTV ce mardi matin, niant le fait que cette plainte pouvait en elle-même être un camouflet pour le scientifique marseillais.

L'avocat pointe Salomon

Didier Raoult est notamment au cœur d'une polémique pour avoir étrillé la gestion de la crise par les autorités et les conflits d'intérêt dans la recherche internationale sur le traitement du Covid-19. Ses propos avaient poussé le conseil départemental de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône à saisir la juridiction disciplinaire, et le Cnom a choisi de s'y associer. La plainte, révélée par l'Agence de presse médicale APMNews, a été déposée début décembre.

"Vous avez Jérôme Salomon, qui est médecin, qui a fait pression pour modifier des rapports effectivement sur la pénurie de masque (...) il a été pris en flagrant délit de mensonge mais ça ça ne pose pas de problème à l'Ordre, Mme Buzyn ne pose pas de problème à l'Ordre…", a accusé Fabrice Di Vizio, mettant en cause le directeur général de la Santé, pointé par la commission d'enquête du Sénat début décembre.

Ce dernier est accusé d'avoir fait pression pour modifier un rapport d'experts, ainsi que l'ancienne ministre de la Santé, aux commandes au début de la crise sanitaire. Des pressions démenties par la direction générale de la Santé mais aussi par l'un des auteurs du rapport, le professeur Stahl.

D'autres médecins visés

"L'Ordre, heureusement qu'il y a le Pr Raoult, parce que qu'est-ce qu'il ferait de ses journées sinon?", a réitéré Fabrice Di Vizio.

Les plaintes du Conseil national de l'ordre des médecins visent également le Pr Henri Joyeux, cancérologue à la retraite, le Dr Nicole Delépine, ancienne oncologue pédiatrique à Garches, le Dr Nicolas Zeller, médecin généraliste, et le Dr Rezeau-Frantz, également généraliste.

Clarisse Martin