BFMTV
Santé

"On n'a pas été écoutés": un réanimateur de l'Hôpital Édouard-Herriot de Lyon interpelle Jean Castex

Le Premier ministre était en visite ce samedi dans le Rhône. Il s'est rendu à l'hôpital Édouard-Herriot de Lyon, puis au centre de vaccination du Palais des sports de Gerland.

A l'occasion de son déplacement dans le Rhône, le Premier ministre Jean Castex a visité ce samedi matin l'unité de réanimation et de soins continus de l'Hôpital Édouard-Herriot de Lyon (3e arrondissement). Le chef du gouvernement a échangé avec les soignants, qui témoignent d'un sentiment "usure".

L'un d'entre eux, un anesthésiste-réanimateur prénomé Stanislas, a interpellé Jean Castex, notamment sur ce qu'il juge être un manque d'anticipation du gouvernement face à la troisième vague de Covid-19 en France.

Une occasion manquée de "freiner l'épidémie avant une troisième vague"

"Le fait que ça soit déjà la troisième fois, il y a un effet de répétition avec une usure. Et comme c'était annoncé de longue date, c'est vrai qu'il y a un petit côté, 'on n'a pas été écoutés'", a reproché le médecin.

Selon lui, "on est passés à côté de cette possibilité qu'on avait de freiner peut-être l'épidémie avant d'avoir une troisième vague", un sentiment partagé "par beaucoup de personnel" soignants.

La troisième vague "a lieu partout, vous le savez", lui a répondu Jean Castex.

Le Rhône est actuellement l'un des départements les plus touchés du pays par l'épidémie de Covid-19. Cette semaine, le taux d'occupation des services de réanimations des Hospices Civils de Lyon ont atteint 95,3%. A l'échelle de la région, l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé la déprogrammation de toutes les opérations "non urgentes".

Fanny Rocher