BFMTV

"On commencera quand on aura toutes les garanties": Véran veut rassurer les Français sur les vaccins

Olivier Véran

Olivier Véran - Nicolas Tucat

Le ministre de la Santé, dans un entretien accordé au JDD, ne souhaite pas se précipiter et assure qu'un plan transparent et effectif sera prochainement présenté aux Français avant que ne démarre la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Lors de sa prise de parole de mardi dernier, Emmanuel Macron avait dévoilé le plan de route du gouvernement vis-à-vis des vaccins, soulignant notamment que ces derniers ne seraient pas obligatoires. Le président de la République avait également estimé que la vaccination pourrait commencer "dès fin décembre, début janvier".

Pas de fausses promesses

Dans un entretien accordé ce dimanche au JDD, le ministre de la Santé détaille un peu plus ce plan, expliquant dans un premier temps ne pas se sentir "contraint par un agenda de fin d'année".

Le ministre, qui refuse de "faire de fausses promesses", estime que la vaccination devrait protéger "les plus fragiles" et "éviter de nouvelles flambées épidémiques." Toutefois, pas question pour l'exécutif de se précipiter.

"On commencera quand on aura toutes les garanties, et nous mettrons tout en oeuvre pour être alors opérationnels. Il est hors de question de dire aux Français: 'nous pourrions démarrer la vaccination, mais nous ne sommes pas prêts', ajoute Olivier Véran, qui tempère en soulignant qu'en santé, "le risque zéro n'existe pas".

En plus de cela, Olivier Véran assure que la semaine prochaine, une nouvelle communication du gouvernement détaillera la "stratégie complète, claire, transparente, effective et prudente."

La méfiance des Français

Ainsi, la vaccination à venir s'annonce comme un défi logistique majeur pour le gouvernement, mais pas que. Olivier Véran en est conscient, la confiance en la vaccination est "précaire" en France et cette future communication aura également pour but de convaincre les plus récalcitrants.

Selon un récent sondage Elabe pour BFMTV, près d'un Français sur deux ne compte pas se faire vacciner contre le Covid-19. Dans cette logique, 63% des personnes interrogées se disent opposées à une vaccination obligatoire en France.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV