BFMTV

Oise: le collège de l'enseignant victime du coronavirus fermé au moins jusqu'à mercredi inclus

Une modélisation du coronavirus

Une modélisation du coronavirus - Alissa ECKERT / Centers for Disease Control and Prevention

"Par précaution, une consultation médicale sera proposée aux élèves et aux personnels qui ont été en contact avec cet enseignant alors qu'il pouvait être contagieux", selon un communiqué du rectorat et de l'Agence régionale de Santé (ARS) qui précise qu'un "dispositif d'enseignement à distance sera proposé aux élèves".

Les cours au sein du collège Jean de La Fontaine de Crépy-en-Valois (Oise), où enseignait le professeur décédé des suites de l'infection due au coronavirus, reprendront au plus tôt jeudi prochain et non lundi, au retour des vacances d'hiver, a annoncé ce jeudi le rectorat.

Lundi et mardi, "par précaution, une consultation médicale sera proposée aux élèves et aux personnels qui ont été en contact avec cet enseignant alors qu'il pouvait être contagieux", selon un communiqué du rectorat et de l'Agence régionale de Santé (ARS) qui précise qu'un "dispositif d'enseignement à distance sera proposé aux élèves".

Entre 650 et 700 adolescents fréquentent ce collège de cette ville d'environ 15.000 habitants.

Planifier les consultations médicales

"La liste complète des élèves et du personnel concernés a été établie par le rectorat de l'académie d'Amiens et l'Agence régionale de Santé Hauts-de-France, en collaboration étroite avec les équipes de Santé Publique France", précise le rectorat d'Amiens.

Chaque personne "concernée sera individuellement" informée par l'ARS, qui organisera la planification des consultations médicales assurées par des médecins en lien avec les services d'infectiologie des CHU de Lille et Amiens, et organisées au sein du collège Jean-de-la-Fontaine.

Mise en place d'une cellule d'écoute

"Dans le cadre de cette consultation et sur décision du médecin, un test de dépistage du coronavirus pourra être réalisé", ajoute le rectorat.

Du lundi à mercredi inclus, "le temps des consultations et de leur traitement, aucun autre élève ou personnel que ceux convoqués par l'ARS ne sera accueilli au sein de l'établissement".

Une cellule d'écoute sera mise en place pendant ces trois jours.

F.B. avec AFP