BFMTV

Nombre d'invités, distance à table: les conseils pour ne prendre aucun risque en famille à Noël

Une table de Noël.

Une table de Noël. - Scott Shingler Photography - Flickr CC

Emmanuel Macron a prévenu dès la fin du mois de novembre que "les vacances de Noël" ne seront pas "comme les autres". BFMTV.com fait le point sur les précautions à prendre pour limiter les risques de contamination pendant les rassemblements familiaux.

Avec les annonces du président de la République le 24 novembre, les Français ont poussé un ouf de soulagement. Malgré la pandémie, il sera possible de passer Noël en famille. Il reste toutefois encore une condition pour la levée du confinement le 15 décembre: les objectifs sanitaires doivent être atteints, c'est-à-dire que le nombre de contaminations par jour ne dépasse pas la barre des 5000.

Le soir du 24 décembre, si le confinement est levé, il sera possible de circuler librement, sans limite de déplacement, et sans attestation. Les familles pourront se retrouver, et l'optimisme a gagné les Français puisque les réservations de billets à la SNCF pour les vacances de Noël ont augmenté de 400% après les annonces d'Emmanuel Macron. Toutefois, le président de la République a appelé à la "responsabilité" de chacun pour éviter que les fêtes de fin d'année ne soient synonymes de contaminations. BFMTV.com fait le point sur les gestes à adopter pour profiter de ses proches en tout sécurité en cette période de fête.

· Limiter le nombre de convives

L'idée d'une limitation du nombre de personnes pour les repas de fête imposée par le gouvernement avait été évoquée. Mais lors de l'annonce des mesures d'allègement du confinement, le président de la République n'avait pas fixé de chiffre précis, mais avait invité les Français à la responsabilité et à limiter "au maximum le nombre d'adultes ensemble dans une même pièce à un même moment".

Veillons à ne pas être trop nombreux à table (...) Nous devons tous veiller à respecter les règles sanitaires entre nous pour protéger chacun", avait préconisé le chef de l'Etat.

Mais jeudi 3 décembre, le Premier ministre Jean Castex a finalement donné une recommandation sur ce point, conseillant aux Français de fixer une jauge maximum de 6 personnes à table, sans compter les enfants.

Avant ces prises de parole, le professeur Rémi Salomon avait même été plus loin en estimant qu'il ne fallait pas manger dans la même pièce que les grands-parents. "On coupe la bûche en deux, papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger", avait dit le président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP, fin novembre sur France Info.

Sans aller jusqu'à cet extrême, il peut être judicieux de bien réfléchir au plan de table, en éloignant les personnes à risque ou les grands-parents du reste des invités. Si la place le permet, il faut de toute façon espacer au maximum les convives à table.

· Eviter les embrassades, porter un masque, se laver les mains

La période des fêtes est propice aux retrouvailles familiales avec les embrassades qui vont avec, notamment lors de la traditionnelle distribution des cadeaux de Noël. Tous les spécialistes appellent à ne pas se prêter à cet exercice et à respecter l'ensemble des gestes barrières. Car le faible nombre d'invités ne signifie pas pour autant qu'il faut abandonner la distanciation physique.

Le médecin Jean-Pierre Thierry conseille sur BFMTV le port du masque même en famille. "Ca paraît ridicule de dire qu'il faut garder un masque à l'intérieur, ça dépend de la famille, rappelle-t-il. S'il y a des personnes très âgées, il faudra les protéger." Dans l'idéal, il ne faudrait enlever le masque qu'au moment de passer à table, et le remettre pour discuter.

Le lavage des mains à plusieurs reprises au cours du repas est également préconisé, mais aussi au moment de l'échange des cadeaux.

· Aérer au maximum les pièces

C'est l'une des préconisations des autorités de santé, il faudra aérer les pièces au maximum le soir de Noël, quitte à prévoir un pull supplémentaire.

"Appliquons scrupuleusement tous les gestes barrières - se laver les mains, respecter les distances, aérer toutes les heures les pièces, a évoqué le président de la République. C’est du bon sens et de l’exigence mais chacun de nous a entre ses mains une part de la solution."

· Privilégier les portions individuelles

Qui dit repas de famille, dit apéritif puis grand plat à partager. Comme depuis le premier déconfinement, et les soirées d'été, il est préférable d'adopter des règles pratiques pour éviter les contaminations.

"On privilégie les portions individuelles, on évite le grand plat dans lequel tout le monde pioche et utilise les couverts de service, ça joue", rappelle Roselyne Dubois, journaliste santé de BFMTV.

Autre astuce, notamment à l'heure de l'apéritif: le pic à toasts, afin d'éviter tout contact direct entre les mains et les plats.

Il est aussi possible d'imaginer qu'une seule personne se charge du service, afin d'éviter la manipulation des plats et/ou des assiettes par des personnes différentes.

Enfin, avant même le moment de passer à table, il est préférable que la personne chargée de concocter les plats qui seront servis aux invités porte un masque et se lave régulièrement les mains en cuisine.

Justine Chevalier et Adrienne Sigel