BFMTV

Multiplication inquiétante de cancers chez des enfants dans une commune de Loire-Atlantique

Depuis décembre 2015, neuf enfants de la commune de Sainte-Pazanne ont développé un cancer. Pour l'heure, les autorités ne s'expliquent pas cette multiplication.

Neuf cas depuis fin 2015, soit deux fois plus que partout ailleurs en France. Ce vendredi, l'agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire a saisi Santé Publique France alors qu'aucune raison n'est donnée par les autorités pour tenter d'expliquer cette multiplication de malades.

"On va essayer de comprendre et de mettre en place une procédure pour apporter des réponses à ces interrogations. Je n’ai aucun bout de piste d’explication" explique Bernard Morilleau, maire de Sainte-Pazanne, à BFMTV.

"Les équipes d'épidémiologistes vont immédiatement débuter les investigations et études nécessaires", a confirmé à l'AFP Santé publique France, précisant que "les travaux de l'agence seront rendus publics".

Cette saisine par l'ARS Pays de la Loire fait suite à la demande de familles de cette commune de 6.500 habitants, inquiètes de constater l'apparition depuis décembre 2015 de cas de cancers sur des enfants et adolescents de 3 à 19 ans, causant le décès de trois d'entre eux. Sur BFMTV, une des mères d'un des enfants, raconte avoir décidé de relancer l'organisme le mois dernier.

"C'était le 25 février, quand un copain d’Alban déclare à nouveau un cancer. C’est Alban, quand il apprend que son copain a son cancer, m'a dit ‘Il a une leucémie comme moi’. Donc je me suis dit que ce n’était plus possible, je suis une maman et il n’est pas question qu’il me repose cette question encore et encore" nous raconte-t-elle.

Une réunion publique sur le sujet se tiendra jeudi 4 avril à Sainte-Pazanne alors qu'il est difficile de déterminer les causes dans ce secteur agricole sans industrie polluante. Contactée par BFMTV, l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire n’a pas souhaité s’exprimer.

Julien Mielcarek avec AFP