BFMTV

Médicaments mal conditionnés: l'ANSM enquête au laboratoire Teva à Sens

BFMTV

L'agence nationale du médicament (ANSM) qui a diligenté une inspection lundi sur le site du laboratoire Teva à Sens (Yonne) veut comprendre "comment" l'erreur de conditionnement du diurétique Furosémide dont certains comprimés ont été remplacés par un somnifère, "a pu intervenir", a déclaré l'une de ses responsables lundi sur France Info.

"Nous attendons surtout les résultats d'une inspection que l'ANSM a diligentée sur le site de fabrication de Teva pour comprendre comment une pareille erreur, qui reste fort heureusement exceptionnelle, a pu intervenir", a déclaré Evelyne Falip, directrice de l'évaluation et de la surveillance du risque à l'ANSM.

Une enquête a été ouverte samedi à Marseille après le décès d'un homme de 91 ans, chez qui a été retrouvée une boîte provenant d'un des lots mal conditionnés et pouvant contenir un somnifère. L'ANSM a confirmé que "le patient prenait des comprimés issus d'une boîte en provenance d'un des lots concernés par le rappel".

Vendredi, l'ANSM avait alerté sur une procédure de rappel concernant deux lots du diurétique produit par le laboratoire Teva.