BFMTV

Mediator: près de 80% des patients ne prenaient pas d'autre médicament contre le diabète

BFMTV

La grande majorité des patients remboursés pour le Mediator entre 2008 et 2010 ne prenait pas d'autre médicament contre le diabète, laissant présager une forte proportion de personnes ayant pris ce traitement comme coupe-faim, selon un document de l'Assurance maladie dont l'AFP a obtenu copie vendredi, confirmant une information du Parisien.

L'Assurance maladie a fourni pour la première fois des éléments sur les prescriptions du Mediator à la suite d'une requête du collectif Initiative Transparence Santé, qui a obtenu un avis favorable de la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada) en novembre.

Le médicament des laboratoires Servier, destiné aux diabétiques en surpoids selon son autorisation de mise sur le marché (AMM), a été largement prescrit comme coupe-faim durant sa commercialisation de 1976 à 2009, année où il a été retiré du marché pour risques de valvulopathie (défaillance des valves cardiaques).

Le Mediator pourrait être à l'origine de 1.300 à 1.800 morts en France, selon un rapport d'expertise rendu en avril 2013.