BFMTV

Mediator: l'Etat coupable de ne pas l'avoir retiré du marché

La commercialisation du Mediator avait été suspendue en 2009 seulement.

La commercialisation du Mediator avait été suspendue en 2009 seulement. - -

INFO BFMTV - Le tribunal administratif vient de condamner l’Etat en estimant qu’il avait commis une faute en maintenant le Mediator sur le marché de 1999 à 2009.

C'est la première fois que la responsabilité de l’Etat est établie dans le scandale du Mediator. Le tribunal administratif a condamné ce jeudi l’Etat en estimant qu’il avait commis une faute en maintenant le Mediator sur le marché de 1999 à 2009.

Les deux cas d’hypertension artérielle et de valvulopathie déclarés en 1999 permettaient de caractériser le danger éventuel du Benfluorex, estime le tribunal. Par conséquent, l'Etat via l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) est responsable de ne pas avoir retiré le Mediator du marché.

Le tribunal administratif indique donc que "malgré les fautes et les manœuvres imputables au laboratoire Servier", la responsabilité de l'Etat est établie.

Ce jugement peut être très important pour le grand procès Mediator qui s’ouvrira en 2015.

Retiré du marché en 2009

La commercialisation de cet antidiabétique détourné aussi comme coupe-faim avait été suspendue en 2009 par l'Afssaps (aujourd'hui appelée ANSM, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) à la suite de la mise en évidence d'un excès de cas de valvulopathie (déformation des valves cardiaques).

Pour l'instant, 328 personnes ont été reconnues comme victimes du Mediator sans que la défense de Servier ne conteste quoi que ce soit. Utilisé par cinq millions de personnes en France, le Mediator pourrait être responsable à long terme de 2.100 décès, selon une expertise effectuée dans le cadre d'une enquête judiciaire.

K. L. avec Cécile Danré