BFMTV

Mediator: "Je suis révoltée par le sort des victimes", dénonce Irène Frachon

Pneumologue au sein du CHU de Brest, celle qui a lancé l'alerte contre le Mediator, était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin.

Elle est celle qui a révélé le scandale sanitaire du Mediator. Le médecin Irène Frachon est, ce vendredi matin, l'invitée de Jean-Jacques Bourdin pour BFMTV/RMC. Pneumologue au sein du CHU de Brest, le docteur a également participé au livre Effets secondaires, le scandale français, (Editions First) sorti jeudi dans les librairies. Un ouvrage signé par l'avocat Antoine Béguin et le journaliste Jean-Charles Brisard. Plus de cinq ans après le début de l'affaire du coupe-faim vendu par le laboratoire Servier, et alors que de nouveaux scandales autour de médicaments ont éclaté, elle dénonce une situation calamiteuse.

Où en est-on aujourd'hui, dans l'affaire du Mediator?

"C'est une horreur", déclare Irène Frachon sur l'antenne de BFMTV/RCM. "Je suis révoltée, épouvantée, par le sort des victimes. Ces gens là ont été empoisonnés, ce qu'ils subissent est infâme."

Il faut "avancer de l'argent" pour les victimes

"En France et en Europe, le droit oblige la démonstration du lien préjudice-médicament. Or c'est impossible", a encore déploré la pneumologue. "Contrairement à ce que dit Servier (le laboratoire à l'origine du Mediator, ndlr), une grande majorité des victimes du Médiator n'est toujours pas indemnisée." 

Que faire, pour corriger tout ça? Il faut "avancer l'argent aux victimes en taxant les firmes", a proposé le médecin du CHU de Brest.

Jé. M.