BFMTV

Masques en tissu: en l'absence d'une machine à laver, un fer à repasser permet de les désinfecter

Alors qu'il est recommandé de laver son masque en machine à 60° après chaque utilisation, les personnes n'ayant pas de machine à laver s'interrogent sur des alternatives. L'infectiologue Benjamin Davido, contacté par BFMTV, recommande une autre technique de désinfection efficace: passer un coup de fer à repasser sur son masque en tissu après chaque utilisation.

A l'approche de la première vague de déconfinement, de nombreux Français cherchent à s'équiper en masques. En effet à partir du 11 mai, ceux-ci feront partie intégrante de notre quotidien, puisqu'ils vont devenir obligatoires dans les transports en commun, mais aussi dans les établissements scolaires pour les collégiens ou encore les encadrants. Ils seront par ailleurs fortement recommandés dans les commerces ou dans les entreprises qui accueilleront à nouveau des salariés.

Ces dernières semaines, des centaines d'entreprises textiles reconverties ont lancé la production de "masques grand public" ou "masques barrières", principalement en tissu, qui sont en train d'arriver dans les pharmacies et seront prochainement disponibles dans la grande distribution. Nombreux sont les particuliers qui se sont également lancés d'eux-même dans la confection de masques en tissu maison.

Une technique utilisée à l'hôpital

Mais ces masques lavables ne sont pas utilisables indéfiniment et il convient de les laver après chaque utilisation, pour qu'ils restent efficaces. Quel que soit le modèle, l'Agence du médicament (ANSM) recommande un lavage en machine de minimum 30 minutes à 60°C, suivi d'un séchage en sèche-linge ou à l'air libre dans un endroit propre.

Pour éviter d'avoir à laver son masque après chaque utilisation, ou pour les personnes n'ayant pas de machine à laver, l'infectiologue Benjamin Davido a conseillé à BFMTV une autre technique, tout aussi efficace. Selon l'infectiologue, il suffit de passer un coup de fer à repasser de chaque côté du masque, et l'action de la chaleur du fer permet de tuer le virus. Une technique déjà utilisée en hôpital pour les blouses, comme il le précise. 

Jeter le masque à la moindre trace d'usure

Mais si vous choisissez néanmoins le lavage en machine, le guide de référence de l'association de normalisation AFNOR explique que les masques souillés (qui peuvent être stockés dans un contenant fermé pour éviter de les laver un à un) peuvent être lavés avec d'autres textiles comme les serviettes ou les draps qui supportent un cycle à 60°C.

Par ailleurs, Benjamin Davido conseille d'éviter de laver les masques en tissu avec de la lessive très odorante, car les solvants peuvent s'avérer irritants pour les bronches.

Dans tous les cas, au moindre signe d'usure, il faut le jeter. Préférablement en le plaçant dans un double emballage, préconise l'AFNOR. Si les versions industrielles doivent pouvoir passer sans encombre 5 lavages, certains peuvent supporter 20 ou 30 lavages. Les masques cousus main sont a priori moins résistants.

Gaëtane Meslin avec Jeanne Bulant