BFMTV

Malaise à l'hôpital: Olivier Véran évoque 1300 démissions chez les étudiants infirmiers

Le ministre de la Santé a de nouveau contesté le chiffre de 20% de lits fermés dans les hôpitaux.

Une surtension hospitalière qu'il n'explique toujours pas. Olivier Véran, en déplacement ce jeudi dans le Loir-et-Cher, a été de nouveau interrogé sur la situation dans les établissements hospitaliers français.

Dans un avis rendu au début du mois d'octobre, le Conseil scientifique s'inquiétait du manque de personnel médical, celui-ci entraînant la fermeture de près de 20% de lits. "On est loin des 20% évoqués", a déclaré Olivier Véran, tout en reconnaissant que la fermeture de lits était "toujours trop" importante.

"Il n'y a pas des milliers d'étudiants qui quittent la formation mais toujours trop d'étudiants qui quittent leur formation. Dans la profession infirmière, il y a 1300 démissions enregistrées" entre 2018 et 2021, a déclaré Olivier Véran, en déplacement à Blois dans le Loir-et-Cher. "Il y a de la fatigue, on peut l'entendre cette fatigue, il y a des soignants qui ont dû repousser des congés [...] sont arrivés au bout de ce qu'ils étaient capables de donner".

"Ce n'est pas une exception française"

Le locataire de Ségur a également évoqué le premier stage à l'hôpital pour certains étudiants infirmiers, qui s'est déroulé en pleine crise sanitaire avec "un hôpital qui ne correspond pas à l'hôpital du quotidien".

"Ce n'est pas une exception française", a néanmoins assuré Olivier Véran, affirmant que les autorités sanitaires cherchaient toutes les solutions "pour que la continuité des soins et que la sécurité des soins soit assurée sur tout le territoire."
Hugues Garnier Journaliste BFMTV