BFMTV

Lyon: l'opération des deux sœurs siamoises camerounaises reportée

Les deux siamoises seront opérées le 7 novembre prochain.

Les deux siamoises seront opérées le 7 novembre prochain. - Hospices Civils de Lyon

Prévue jeudi, l'opération qui devait permettre de séparer les deux petites filles, a été reportée en raison de leur état de santé.

Elles devront encore attendre avant d'être opérées. L'intervention chirurgicale prévue ce jeudi à Lyon pour séparer deux sœurs siamoises a été reportée, a annoncé l'association La Chaîne de l'Espoir. Les deux fillettes ont contracté un virus respiratoire, selon l'hôpital. Elles sont hospitalisées dans l'établissement.

"C'est avant tout pour préserver leur sécurité que cette décision a été prise de façon collégiale, d'autant plus que les examens ont permis de diagnostiquer à l'une d'elle une malformation du cœur qui devra être opérée après l'intervention de séparation", précise le Pr Pierre-Yves Mure, qui coordonne leur prise en charge au sein de l'hôpital Femme Mère Enfant des Hospices Civils de Lyon.

En fonction de l'état de santé des enfants, l'intervention a été reprogrammée au 13 novembre. Elle sera réalisée si l'état de santé des fillettes le permet.

Depuis vendredi à Lyon

Bissie et Eyenga sont arrivées à Lyon vendredi dernier avec leur maman et le chirurgien camerounais. Elles ont passé dès lundi des examens. Le diagnostic devait notamment être affiné grâce à l'imagerie médicale et la stratégie opératoire décidée.

Les deux fillettes sont nées à Ayos, petite ville du centre du Cameroun, le 6 novembre 2018. Grâce à une césarienne en urgence, leur mère, âgée de 18 ans, a pu aussi être sauvée.

Une première pour l'hôpital Femme-Mère-Enfant

Rejetée par le père des enfants et une partie de la famille, leur mère s'était réfugiée à l'hôpital gynéco-obstétrique pédiatrique de Yaoundé où les bébés ont grandi en attendant l'opération. 

C'est le Pr Pierre-Yves Mure, chef de service adjoint en chirurgie pédiatrique à l'hôpital Femme-Mère-Enfant des HCL, l'un des plus gros hôpitaux pédiatriques en France, qui les opèrera à Lyon. Ce sera une première pour cet établissement. Deux équipes chirurgicales seront mobilisées pour procéder à la séparation des bébés et la reconstruction. 

Benjamin Rieth