BFMTV

Les vaccins ont permis d'éradiquer "bon nombre de maladies", rappelle le Dr Ducardonnet

Si la méfiance des Français grandit vis-à-vis des vaccins, le Dr Alain Ducardonnet nous incite malgré tout à ne pas faire l'impasse, surtout sur quelques incontournables. "Bon nombre de maladies ont été éradiquées grâce à la vaccination", rappelle le consultant santé de BFMTV.

Alors que la semaine européenne de la vaccination débute ce lundi, la situation en France inquiète les autorités sanitaires. Les Français se font de moins en moins vacciner. Soit ils oublient, soit ils se méfient. Selon deux études d'opinion menées par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), seuls 61,5% des Français avaient une opinion favorable de la vaccination en 2010, contre 90% en 2005. Pourtant, le docteur Alain Ducardonnet en rappelle leur importance et leurs bienfaits en matière de santé publique.

Pourquoi est-ce nécessaire de se faire vacciner?

"La vaccination est un élément important sur le plan de la prévention: bon nombre de maladies ont été éradiquées de cette façon-là, comme la variole. L'OMS révèle que deux à trois millions de personnes évitent de mourir chaque année grâce à la vaccination. C'est important à titre personnel: non seulement, vous vous protégez mais vous protégez aussi les autres, car on peut être porteur saint du virus mais la transmettre malgré tout. Je me suis déjà fait vacciner."

Faut-il impérativement les renouveler?

"Cela dépend des vaccins. Mais pour certains oui, il faut se remettre à jour parce que les anticorps et la protection diminuent au fil du temps. Il faut donc relancer cette immunité."

>>> Le calendrier des rappels

Quels sont les vaccins les plus importants?

"Il y a un certain nombre de maladies qu'il faut absolument combattre: la polio, même s'il n'y en a plus beaucoup ainsi que la diphtérie, qui se fait rare elle-aussi. Mais dans le vaccin DTP, l'important c'est surtout le 'T' comme tétanos. Près de 40% des Français n'y sont pas protégés. Tous les ans, il y a quelques dizaines de décès liés à cette toxi-infection en France.

Autre vaccin indispensable: celui contre la coqueluche. Chez le nourrisson, c'est très grave et dans 60% des cas, elle est transmise par les parents. Il faut absolument que le cercle familial, au contact de l'enfant, se vaccine.

Enfin, n'oubliez pas le ROR contre la rubéole, les oreillons et la rougeole, notamment pour les femmes enceintes, ainsi que le vaccin contre la grippe pour les personnes âgées. Ça rend service."

P. P.