BFMTV
Santé

Les urgences du CHU de Bordeaux, en crise, ferment la nuit et n'accueillent que les cas graves

Le CHU de Bordeaux.

Le CHU de Bordeaux. - Georges Gobet

À compter de ce mercredi, les urgences adultes du CHU de Bordeaux ne seront plus accessibles au public la nuit. Seuls les cas graves, orientés par le Samu, seront admis. "On déporte le problème sur les autres services d'urgence", déplorent les syndicats.

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière les nombreux problèmes présents dans les hôpitaux en France: manque de moyens humains et matériels, manque de considération, horaires intenables... Même si la situation sanitaire semble s'améliorer, les hôpitaux continuent d'être en crise. C'est le cas à Bordeaux, où, dès ce mercredi 18 mai, les urgences adultes vont mettre en place un système de régulation des patients la nuit.

"Jusqu'à présent, on avait des moyens qui étaient considérés comme normaux et adaptés. Mais là, on est passés sous la norme", résume au micro de BFMTV Philippe Revel, patron des urgences du CHU.

La direction de l'établissement évoque de nombreux contrats non-renouvelés, alors que le nombre de patients a augmenté de 50% en deux ans, d'où cette régulation en mode "dégradé".

"On déporte le problème sur les autres services d'urgence de la métropole"

De 20 heures jusqu'à 8 heures, seuls les patients orientés par le Samu seront admis. Il faudra donc appeler le 15, afin que l'urgence soit évaluée avant l'arrivée à l'hôpital. Quant aux personnes qui se présenteront directement aux portes de l'établissement, des bénévoles de la Protection civile les accueilleront, explique Gilbert Mouden, infirmier et représentant du personnel Sud Santé Sociaux.

"On déporte le problème sur les autres services d'urgence de la métropole bordelaise", dénonce-t-il au micro de BFMTV.

Pour limiter la durée de cette fermeture, le CHU de Bordeaux a lancé une campagne pour recruter de nouveaux médecins urgentistes.

Jules Boiteau avec Ariel Guez