BFMTV

Les médecins en grève vendredi contre le tiers payant pour tous

Tous les professionnels de santé sont invités à faire grève vendredi contre le projet de loi de Marisol Touraine et la généralisation du tiers payant. Et le mouvement s’annonce très suivi.

De nombreuses blouses blanches resteront au placard ce vendredi. La nouvelle grève des médecins libéraux s’annonce suivie, beaucoup plus que les précédentes. Généralistes, spécialistes et chirurgiens font front commun avant le retour du projet de loi santé en deuxième lecture à l'Assemblée nationale lundi. D’autres professionnels, comme les dentistes ou les infirmiers libéraux, vont également se joindre au mouvement.

La mobilisation prendra diverses formes (grève des gardes, opérations escargot, rassemblements et manifestations) et pourrait se poursuivre jusqu’en début de semaine prochaine. Les plus radicaux sont favorables à un arrêt d'activité "de plusieurs jours", afin de montrer "ce qui se passera demain" avec l'application de la loi de Marisol Touraine.

Le tiers payant en ligne de mire

Dans le viseur des médecins: la généralisation du tiers payant à tous les assurés d’ici à 2017. Concrètement, les patients n'auront plus à avancer les frais d'une consultation, les médecins étant remboursés directement par l'Assurance maladie et les mutuelles. Mais ces derniers redoutent des retards de paiement et de nouveaux tracas administratifs.

Pour tenter d’apaiser la grogne des praticiens, Manuel Valls a annoncé la préparation d’une grande conférence de santé le 11 février prochain devant l’Ordre des médecins. Une hérésie pour Jean-Paul Hamon, le président de la Fédération des médecins de France, et l'un des leaders de ce mouvement de fronde.

"On ne fait pas une discussion après avoir fait voter une loi", s’offusque-t-il. "Ce n'est pas un mince exploit qu'a réussi Marisol Touraine, car unir tous les syndicats de médecins contre un projet de loi, il allait le faire, moi je n'ai jamais connu ça", a-t-il déclaré sur BFMTV, ce jeudi soir. "Les médecins ne font pas cela de gaîté de coeur, il faut vraiment qu'elle (Marisol Touraine) nous ait poussés à bout". 

En guise de boycott, les syndicats organiseront le même jour des "Assises de la médecine libérale".

Vendredi noir pour les patients

A l'appel des cinq syndicats de médecins réunis en intersyndicale, les 104.000 spécialistes et généralistes libéraux de France sont donc appelés "au blocage sanitaire" et à la "journée santé morte". Du côté des patients, il faut donc s’attendre à un "black friday". Obtenir un rendez-vous chez votre médecin traitant risque d’être compliqué. Mais si votre état ne s’améliore pas, BFMTV vous livre ses alternatives pour éviter la case "urgences".

P.P. avec AFP