BFMTV

Les Français consomment plus de produits gras que les Américains

Les Français consomment plus de produits gras que les Américains selon le Crédit Suisse.

Les Français consomment plus de produits gras que les Américains selon le Crédit Suisse. - Wikimedia Commons

Une étude du Crédit Suisse révèle que c'est en Espagne que la consommation d'aliments gras est la plus élevée au monde. La France est quatrième devant les Etats-Unis...

Les Etats-Unis ont beau être les champions du monde de l'obésité, les Américains ne sont pourtant pas les plus gros consommateurs de produits gras au monde. C'est ce que révèle une étude réalisée par le Crédit Suisse sur la part des aliments gras consommés dans 20 pays du monde. Une étude qui ne distingue pas les différents types comme les acides gras trans mal tolérés par notre organisme.

Et surprise, c'est l'Espagne qui arrive en tête de ce classement. Dans la Péninsule ibérique, la proportion de calories provenant d'aliments gras serait, avec 45%, la plus élevée au monde. Suivent l'Australie et les Iles Samoa. Et deuxième surprise, la France est très haute dans le classement. Elle arrive en quatrième position avec 41% de gras dans les aliments consommés. L'Hexagone se situe ainsi devant les Etats-Unis, souvent brocardés comme le pays du fast-food et de la malbouffe. Or le gras consommé en Amérique n'est "que" de 40% soit un point de moins qu'en France comme le montre ce classement.

-
- © -

Une étude surprenante et qui semble contradictoire avec celle réalisée par l'Organisation mondiale de la santé sur la proportion de personnes en surpoids par pays. Ainsi, selon l'OMS, plus de 66% d'Américains seraient obèses ou en surpoids (indice de masse corporelle supérieur à 25). Un taux supérieur à la France (49%) ou à l'Espagne (54%), deux pays dans lesquels la consommation de gras est pourtant plus importante selon Crédit Suisse.

La preuve qu'il ne faudrait pas confondre la consommation de gras et l'obésité. "En général on pense dans les pays occidentaux que "le gras vous rend gras", note le Crédit Suisse dans son étude. Mais ce n'est pas le cas. La graisse contenue dans votre corps ne dépend pas seulement des aliments que vous ingérez." D'autres éléments rentrent en compte comme l'activité physique insuffisante, la consommation de médicaments, l'hérédité ou encore des facteurs psychologiques ou sociaux. Autant d'éléments qui sont susceptibles d'expliquer ce décalage entre consommation de produits gras et obésité dans les pays occidentaux.

L'étude de l'OMS sur la proportion de personnes en surpoids par pays

Frédéric Bianchi