BFMTV

Les chiens protègent-ils contre l'asthme et l'eczéma?

-

- - -

Des travaux montrent que les chiens seraient des compagnons bénéfiques pour les enfants pour une nouvelle raison: ils permettraient de les protéger contre l'asthme et l'eczéma dès les premiers mois. Et ce même si l'exposition se fait in utero.

L'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez les enfants. Elle se caractérise par une inflammation permanente des voies aériennes (bronches) et se manifeste par des crises pendant lesquelles la respiration devient difficile. "En France, au moins 10% des enfants en souffrent. L’asthme concerne majoritairement les garçons jusqu’à l’âge de 15 ans. Après cet âge, l’asthme affecte davantage les femmes", explique l'Assurance maladie.

Chez un enfant prédisposé, l'asthme peut être déclenché par une réaction de défense excessive de l’organisme à des substances étrangères: les allergènes (acariens, moisissure, pollens, particules fines, tabagisme passif...). Parmi les facteurs souvent évoqués, les poils d'animaux et notamment des chiens, mais des chercheurs évoquent dans deux études présentées à l'occasion de la réunion annuelle de l'American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) les avantages de grandir avec eux.

La première étude affirme en effet que les nourrissons dont les mères ont vécu avec un chien pendant la grossesse sont davantage protégés de l'eczéma allergique, bien que cet effet protecteur diminue à l'âge de 10 ans. La deuxième étude montre que les chiens peuvent fournir un effet protecteur contre l'asthme, même chez les enfants allergiques à ces animaux de compagnie. Également appelé dermatite atopique, l'eczéma atopique est une maladie cutanée inflammatoire non contagieuse qui touche principalement l'enfant.

La progression de l'eczéma est ralentie

Il apparaît habituellement dans les premiers mois de vie et évolue ensuite en alternant poussées et phases d'accalmie. Selon les enfants, il peut durer de plusieurs mois à plusieurs années. "Bien que l'eczéma soit communément présent chez les nourrissons, beaucoup de gens ignorent qu'il existe une évolution vers des allergies alimentaires et de l'asthme", explique l'allergologue Gagandeep Cheema, membre de l'ACAAI. "Nous voulions savoir s'il y avait un effet protecteur dans le fait d'avoir un chien, qui ralentit cette progression."

Dans le cadre de la première étude, les chercheurs ont examiné des paires mère-enfant exposées à des chiens. "L'exposition" a été définie comme le fait de garder un ou plusieurs chiens à l'intérieur d'un domicile pendant au moins une heure par jour. "Nous avons trouvé que l'exposition d'une mère à un chien avant la naissance d'un enfant est significativement associée à un risque d'eczéma inférieur à 2 ans", explique l'allergologue Edward M. Zoratti, membre de l'ACAAI et co-auteur de l'étude.

Pour la deuxième étude, les chercheurs ont examiné sur plusieurs enfants américains diagnostiqués avec de l'asthme les effets de deux types d'exposition différentes à des chiens. La première expérience a consisté à exposer ces enfants à la protéine, soit l'allergène, que portent les chiens. Le deuxième type d'exposition a ciblé une autre source probable d'allergie à ces animaux: les bactéries dont ils sont porteurs, en provenance notamment de leur flore intestinale.

Que faire si on est allergique aux chiens?

Les chercheurs sont arrivés à des conclusions contradictoires: si les bactéries que les chiens portent peuvent avoir un effet protecteur contre les symptômes de l'asthme, l'exposition à l'allergène peut à l'inverse les intensifier chez les enfants allergiques aux chiens. "Ainsi, parmi les enfants urbains asthmatiques allergiques aux chiens, passer du temps avec eux peut être associé à deux effets différents", explique le professeur Po-Yang Tsou, auteur principal de l'étude.

Les chercheurs estiment de fait que le contact d'un enfant avec des facteurs autres que l'allergène spécifique au chien, tels que des bactéries ou d'autres facteurs inconnus, peut fournir un effet protecteur. "Cependant, l'exposition aux allergènes de chien reste une préoccupation majeure pour les enfants qui sont allergiques aux chiens" concluent-ils. Ce n'est pas la première fois que les effets protecteurs des animaux contre l'asthme sont mis en avant, puisque de nombreuses études évoquent ce sujet.

En 2016, des travaux sur des communautés Amish qui vivaient en contact permanent avec des animaux de ferme ont notamment montré une réduction significative du taux d'asthme chez les enfants. De manière générale, ce phénomène s'explique par le fait que ce contact prolongé "renforce" le système immunitaire de l'enfant, ce qui permet de les rendre plus résistants aux agressions en raison de réponses immunitaires plus efficaces.

Mais pour les enfants allergiques aux chiens, les membres de l'ACAAI recommandent de réduire l'exposition le plus possible grâce à quelques gestes quotidiens. Il s'agit par exemple de garder le chien en dehors de la chambre, de se laver les mains après l'avoir caressé et d'utiliser régulièrement un aspirateur à très haute efficacité. Enfin, il convient de lui donner un bain au moins une fois par semaine afin de réduire la présence d'allergènes qu'il apporte avec lui.

Alexandra Bresson