BFMTV

Le nouveau logo nutritionnel arrivera dans les supermarchés au mois d'avril

"Nutri-score", le nouveau logo nutritionnel

"Nutri-score", le nouveau logo nutritionnel - Ministère de la Santé

De la lettre A à la lettre E et du vert au rouge: le nouveau code couleur nutritionnel, baptisé "nutri-score", entrera en application au mois d'avril. Il concernera les produits industriels vendus en supermarché, mais restera facultatif.

Cinq couleurs et cinq lettres. Le nouveau logo nutritionnel adoptant un code couleur - qui avait été longuement débattu - selon la qualité des aliments va entrer en application en avril, annonce ce mercredi la ministre de la Santé dans Le Parisien. Cet étiquetage nutritionnel simplifié, prévu par la loi Santé, est destiné à inciter les Français à acheter moins de produits riches en gras, en sel et en sucre. 

"Une bonne alimentation est un facteur de bonne santé", rappelle Marisol Touraine. "Or, il y a 30% d'adultes en surpoids, 15% en obésité. Les familles défavorisées sont les plus touchées. Il y a aujourd'hui tellement d'indications sur les produits qu'elles sont trop difficiles à analyser. Il faut une information lisible afin que tout le monde s'y retrouve en un coup d'œil".

Un étiquetage facultatif

Ce système à cinq couleurs, appelé "nutri-score", ou 5-C, est noté de A à E et va du vert au rouge en passant par le jaune, selon "la qualité nutritionnelle du produit à partir des teneurs en nutriments majeurs", rappelle le ministère. Mais cet étiquetage restera facultatif, la réglementation européenne ne permettant pas de le rendre obligatoire. Les industriels pourront même apposer leur propre système d'étiquetage, indique le quotidien. Ainsi, les multinationales Pepsi, Coca-Cola, Mars, Unilever et Nestlé travaillent déjà à leur propre logo.

Ce nouvel étiquetage inquiète la Fédération du commerce et de la distribution. "Le fait de seulement mettre des couleurs pose un problème de compréhension pour le consommateur: s'il voit un produit rouge, que va-t-il penser: qu'il est dangereux?" s'interroge dans Le Parisien Emilie Tafournel, directrice qualité.

Les produits du terroir ne sont pas concernés

Cet outil comporte aussi des limites, selon Alain Ducardonnet. Notre consultant santé considère cet étiquetage comme une "information complémentaire utile" mais appelle à prendre aussi en compte d'autres facteurs. "Vous donnez ponctuellement une valeur nutritionnelle. Mais vous n'allez pas dire combien vous en mangez, combien de fois vous en mangez, et est-ce que c'est accompagné d'autre chose."

Le "nutri-score" pourra être apposé, selon la volonté des industriels donc, dans tous les supermarchés de France sur les produits transformés, comme les lasagnes ou les pizzas, les plats préparés au rayon traiteur ou en conserve, ainsi que sur les pâtisseries et viennoiseries industrielles. Les produits du terroir ne sont pas concernés.

"Je compte sur la pression des consommateurs"

Initialement, le système retenu devait être choisi par décret. Mais les industriels s'étaient élevés contre ce logo à cinq couleurs proposé dès 2014 par l'épidémiologiste Serge Hercberg, président du Plan national nutrition santé (PNNS), et préconisé par le Haut conseil de la santé publique (HCSP).

L'industrie agro-alimentaire et la grande distribution s'y étaient vivement opposées. Fin 2014, Carrefour avait ainsi développé son propre système d'étiquetage nutritionnel, suscitant une vague de contestation de la part de la communauté scientifique, qui l'avait jugé "indéfendable".

Jugeant le nouvel étiquetage stigmatisant, ils avaient réclamé une étude en conditions réelles d'achat, ce qui a été fait dans plusieurs régions: (Ile-de-France, Hauts-de-France, Haute-Normandie et Auvergne-Rhône-Alpes). "Les résultats des études viennent de montrer que le plus pertinent des logos pour aider à manger sainement est le nutri-score", répond la ministre, qui prendra un arrêté le mois prochain. 

"Je compte sur la pression des consommateurs, qui demandent à être informés, pour que les industriels s'engagent dans cette voie. Certains joueront le jeu et cela aura un effet boulet de neige."

Pour calculer le "nutri-score" des produits qui se trouvent dans vos placards et votre frigo, c'est ici avec notre calculateur.

Céline Hussonnois-Alaya