BFMTV

Le fromage, un aliment aussi addictif que certaines drogues, selon une étude scientifique

Le fromage rend addictif un certain nombre de Français.

Le fromage rend addictif un certain nombre de Français. - Jean-Pierre Muller - AFP

Des scientifiques américains révèlent que l'addiction au fromage et à certains aliments gras s'explique notamment par la production d'une protéine lors de la digestion.

Un morceau de brie coulant. Un petit bout de roquefort sur une tranche de pain de campagne. Une lamelle de comté qui croustille sous la dent. N'en jetez plus, si vous avez l'eau à la bouche, vous êtes tout simplement victime de la caséine. Cette protéine, libérée durant la digestion par les produits laitiers, a été mise en exergue par des scientifiques américains dans une étude repérée par le L.A. Times, puis Marie-Claire et Slate

Ces chercheurs, qui travaillent pour l'université du Michigan, se sont intéressés à expliquer pourquoi certains aliments provoquent une addiction comparable à celle aux drogues, au tabac ou à l'alcool. Ils ont analysé les habitudes alimentaires de 504 personnes, dont 120 étudiants. 

Les casomorphines, des peptides redoutables

Sans surprise, la pizza est apparue comme l'aliment provoquant le plus de comportements addictifs chez les personnes étudiées. Or, outre le fait que la pizza est un produit incontournable du régime étudiant, son attrait s'explique par l'un de ses principaux ingrédients, selon les scientifiques: le fromage. 

Car la caséine, contenue dans le fromage et dans d'autres produits laitiers, entraîne sur l'organisme un effet comparable à celui de certaines drogues, en libérant des opiacés, les casomorphines. Celles-ci ont des propriétés analgésiques et apaisantes, et stimulent des récepteurs qui sont également sensibles à la morphine et à l'héroïne dans les membranes des cellules intestinales. A l'avenir, ne culpabilisez plus en dévorant un camembert: votre addiction s'explique désormais scientifiquement.

Alexandra Gonzalez