BFMTV

Le bruit blanc, nouvelle baguette magique pour s'endormir?

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. - Jean-Gabriel Bovo - Flickr

Le bruit blanc, une sorte de superposition des fréquences auditives, connaît son petit succès auprès de parents exténués souhaitant endormir leur bébé. Toutefois, les spécialistes s'interrogent sur les effets à long terme.

Roulement de la voiture, aspirateur, sèche-cheveux, télévision en arrière-plan… Le sommeil des bébés est bien mystérieux et les bruits qui leur permettent de s'endormir le sont également. La dernière mode est le "bruit blanc", une superposition des fréquences auditives qui masque en quelque sorte les autres perturbations sonores.

"On sature le système auditif", explique à Numerama le docteur en neurosciences Thomas Andrillon, spécialiste du sommeil. "Les récepteurs dans l’oreille interne ne sont pas sensibles aux mêmes fréquences: si on les active tous en même temps avec le bruit blanc, on peut avoir la sensation que les sons extérieurs sont atténués", détaille-t-il.

Youtube s'est infiltré dans le procédé, et abracadabra: des centaines de vidéos proposant une, deux ou dix heures de "bruit blanc" sont à portée de main pour endormir son enfant ou soi-même. Avec des variantes: "bruit rose", pluie, orage, aspirateur, climatisation… Tout ce qui est susceptible de relaxer quelqu'un suffisamment pour l'aider à s'endormir.

Une manne commerciale

Pour éviter de laisser un téléphone allumé à côté d'un bébé qui s'endort, des peluches diffusant du bruit blanc sont même aujourd'hui en vente. Thibault, 3 ans, ne peut plus s'endormir sans sa peluche qui diffuse une sorte de grésillement.

"Ses nuits étaient très perturbées. Il se réveillait très souvent. On a tout essayé, les veilleuses, les boîtes à musique... Mais non. Quand la peluche est arrivée, j’ai vu tout de suite la différence: des nuits un peu plus apaisées, plus longues", explique Milène, sa mère, au micro de BFMTV.

Mouton, hippopotame, ourson, hibou, âne, pingouin… Le bruit blanc se décline aujourd'hui en toutes sortes d'animaux - parfois non identifiés - dans les rayons puériculture. Cela alors même que, malgré plusieurs études, son effet sur la santé et le cerveau reste méconnu.

"On stimule le cerveau, il peut y avoir des effets à long terme"

"Probablement, puisqu'on stimule le cerveau, il peut y avoir des effets à long terme et c'est pourquoi il faut rester prudent et ne pas le considérer comme la panacée", prévient sur notre antenne le docteur de l'AP-HP Arnaud Metlaine, spécialiste en troubles du sommeil.

"Ce qui est encore en suspens, ce sont les réels avantages pour les dormeurs. Il reste encore compliqué de démontrer les effets sur la qualité du sommeil et les fonctions cognitives", abonde dans Numerama Thomas Andrillon. "Par ailleurs, il faudra aussi savoir quels sont les effets nocifs sur le long terme: on est quand même en train de stimuler un cerveau dormant avec un perturbateur externe."

D'autant plus que les bébés sont censés apprendre à s'endormir seuls, afin de développer leur propre rythme de sommeil. En cas d'important trouble du sommeil, il est recommandé de consulter un médecin.

Liv Audigane