BFMTV

Le BCG, vaccin contre la tuberculose, est en rupture de stock

Les médecins réclament des informations complémentaires sur les vaccins livrés.

Les médecins réclament des informations complémentaires sur les vaccins livrés. - Mustafa Ozer - AFP

Le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, qui distribue le vaccin contre la tuberculose en France, a dû aller chercher des lots d'ampoules en Pologne. Mais ce réapprovisionnement restera insuffisant.

BCG, trois lettres que les parents connaissent bien. Et qui leur fait faire le tour des pharmacies. Le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, qui distribue le vaccin contre la tuberculose, fabriqué au Danemark, est officiellement en rupture de stock. Une situation qui menaçait de se produire depuis des mois et qui pourrait durer longtemps, explique RTL.

Pour tenter de pallier cette situation, le laboratoire a commandé des lots disponibles auprès de Biomed-Lublin, en Pologne. Et celle livraison serait déjà arrivée en France. Toutefois, il a fallu obtenir l'accord de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour réaliser cet approvisionnement.

Quantités limitées

La vaccination contre la tuberculose n'est plus obligatoire en France depuis 2007. Mais reste inscrite dans le calendrier vaccinal des nouveaux-nés et est fortement recommandée pour les petits à risque. Selon Le Parisien, le vaccin commandé en Pologne diffère de celui distribué habituellement par Sanofi. De fait, des médecins ont réclamé des informations complémentaires.

De plus, d'après RTL, les quantités commandées ne permettraient pas de répondre de manière satisfaisante à la demande. Ainsi un courrier du laboratoire explique que les ampoules ne seront disponibles que dans les centres de Protection maternelle et infantiles (PMI), les Centres de luttes anti-tuberculose (CLAT), les maternités et les centres de vaccinations.

J.C.