BFMTV
Santé

Laits infantiles contaminés: "Dans les usines, c'est un peu l'omerta"

Usine Lactalis près de Laval

Usine Lactalis près de Laval - Jean-François Monnier-AFP

Après que des lots de laits infantiles commercialisés sous trois marques différentes ont été rappelés à la suite de la contamination par des salmonelles de 20 bébés âgés de moins de 6 mois, c'est l'incompréhension chez Lactalis. "C'est la première fois que nous vivons une crise de cette ampleur", a assuré au Parisien Michel Nalet, porte-parole du numéro un mondial des produits laitiers.

"C'est très étonnant"

Ces enfants avaient consommé du lait infantile premier âge issu de productions élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur le site de production du groupe LNS (Lactalis) de Craon, en Mayenne.

Un ancien ouvrier de l'industrie agroalimentaire a témoigné pour le quotidien. "Toutes les usines de lait en poudre sont aujourd'hui automatisées, hygiéniques, très à cheval sur la réglementation (...) C'est très étonnant", selon ce retraité qui a travaillé dans une usine de production de produits laitiers.

"À chaque étape de production, un contrôle à la salmonelle ou au staphylocoque est réalisé", ajoute-t-il.

"Le risque zéro n'existe pas" 

Durant ses quarante années travaillées dans l'industrie agroalimentaire, il a connu "trois ou quatre" cas de salmonelle. "À chaque fois, les lots étaient totalement détruits", précise-t-il. Mais il ajoute: "Le risque zéro n'existe pas." 

Il va même plus loin et confie au Parisien que les affaires de contamination n'étaient jamais évoquées en externe. "Dans les usines de lait, c'est un peu l'omerta, surtout quant il y a un danger pour la santé."
Céline Hussonnois-Alaya