BFMTV

Jean Castex prévient: il y aura des "mesures beaucoup plus dures" si l'épidémie n'est pas jugulée

Jean Castex lors de la conférence de presse, le 22 octobre 2020.

Jean Castex lors de la conférence de presse, le 22 octobre 2020. - Ludovic MARIN / POOL / AFP

"Il ne nous reste plus beaucoup de temps", a souligné le Premier ministre lors de la conférence de presse hebdomadaire liée au coronavirus.

Jean Castex averti ce jeudi que si l'épidémie de Covid-19 n'est pas jugulée par la mise sous couvre-feu de 54 départements, "nous devrons envisager des mesures beaucoup plus dures".

"Il est encore temps de l'éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps", a ajouté le Premier ministre sans autre précision, alors que plusieurs pays ont décidé des reconfinements face à la recrudescence du virus.

Le durcissement des mesures dépendera de "l'évolution des données épidémiologiques à partir de la semaine prochaine", affirme-t-il.

"Si on pouvait se passer d'autres mesures, on s'en passerait bien", a poursuivi Olivier Véran, ministre de la Santé.

Après l'Ile-de-France et huit métropoles françaises, 38 départements et la Polynésie française vont devoir respecter un couvre-feu à partir de ce samedi, avait au préalable annoncé le Premier ministre lors de la conférence de presse hebdomadaire liée au coronavirus.

"Cette crise sanitaire est appelée à durer plusieurs mois encore", a souligné le chef du gouvernement.
Par E.P avec AFP