BFMTV

Implants mammaires et cancer rare: un deuxième décès recensé depuis 2011

BFMTV

La "vigilance accrue" des autorités sanitaires a permis de déceler la survenue de 19 cancers rares chez des femmes porteuses de prothèses mammaires dont un deuxième décès depuis 2011, selon la Direction générale de la Santé (DGS).

Ce nouveau bilan de la DGS (ministère de la Santé) communiqué jeudi, confirmant une information du Parisien, est consécutif à une réunion mercredi du Comité de suivi des femmes porteuses d'implants mammaires, en présence des associations concernées.

La semaine dernière, les autorités sanitaires avaient semé l'inquiétude parmi les femmes porteuses de prothèses en annonçant avoir détecté en France, depuis 2011, 18 cas de ces lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire (LAGC-AIM). La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait cependant indiqué aux femmes porteuses d'implants mammaires qu'elles n'avaient pas besoin de se les faire retirer.

Ce cancer, qui reste très rare, est en effet considéré comme de très bon pronostic en terme de survie. Toutefois, une femme atteinte de ce cancer est décédée en novembre 2011. Il s'agissait d'une personne portant des prothèses PIP. Son décès avait été à l'origine du scandale autour de ce fabricant du sud-est de la France.

400.000 femmes sont porteuses de prothèses mammaires en France dont 80% pour des raisons esthétiques et 20% dans le cadre d'un reconstruction après un cancer du sein.

D. N. avec AFP