BFMTV

Hydrocution, hyperthermie, déshydratation: les risques liés à la chaleur

-

- - iStock - nd3000

La vague de chaleur qui traverse la France a fait trois morts le week-end dernier dans l'Hérault, trois personnes en bonne santé victimes de pathologies typiques liées à la canicule.

La météo a choisi de passer à l'été avant l'heure. Depuis plusieurs jours, les températures sont au-dessus des moyennes saisonnières, en particulier dans le sud de la France, et le ministère de la Santé a déclenché le niveau de "veille saisonnière" du plan national canicule. Avec la chaleur, certaines pathologies peuvent apparaître si le corps la supporte mal. Trois personnes sont mortes le week-end dernier dans l'Hérault, victimes des fortes températures.

Selon Midi Libre, un homme âgé de 38 ans est mort en raison d'une hydrocution. Il était resté allongé plusieurs heures au soleil par 40° avant de plonger dans une eau froide pour se rafraîchir. Les deux autres victimes étaient des sportifs aguerris, qui ont fait un malaise après avoir couru en plein soleil. Cet effort prolongé en pleine chaleur aurait provoqué chez eux une hyperthermie, aussi appelé "coup de chaleur".

Que faire dans ce cas précis?

Le coup de chaleur est l'une des affections les plus courantes liées à l’exposition prolongée à des températures élevées. Une urgence médicale caractérisée par des symptômes spécifiques: température corporelle supérieure ou égale à 40°C, troubles de la conscience marqués (perte de connaissance, convulsions fréquentes) et chute importante de la tension artérielle. Elle touche notamment des personnes âgées, prenant certains médicaments et ayant fait un gros effort physique par temps chaud.

Si une personne est victime de cette affection, les secours doivent être contactés dans l'immédiat et la victime doit être installée dans un endroit frais, boire le plus possible, être aspergée d'eau fraîche et couverte de linges humides.

Dans ce cas précis, l’aspirine ou le paracétamol ne sont pas recommandés contre la fièvre et les maux de tête. "En effet, le paracétamol est inefficace en cas de coup de chaleur et l'aspirine peut gêner l'adaptation de l'organisme à la chaleur", précise l'Assurance maladie.

Quand le corps perd trop d'eau et de sels minéraux

Une longue exposition au soleil peut aussi provoquer l'épuisement et la déshydratation, notamment chez les personnes âgées, les jeunes et les sportifs. Le premier est causé par une perte excessive d’eau et de sels minéraux et peut se manifester par une température corporelle comprise entre 38 et 40°C (parfois, elle reste aussi normale, surtout chez les personnes âgées), une sensation de faiblesse, des maux de tête, des vertiges, des nausées et/ou des vomissements et une respiration rapide. 

La déshydratation correspond elle aussi à un manque d’eau et de sels minéraux dans l’organisme, dont les premiers signes sont la soif, une sécheresse des lèvres et une fatigue anormale et/ou un affaiblissement. Mais si elle n'est pas compensée rapidement par un apport en eau suffisant, elle risque de s'accentuer D’autres symptômes peuvent alors apparaître: un changement d’aspect de la peau, de la fièvre, des maux de tête, une modification du comportement et des vertiges.

Ne pas trop s'exposer avant de se baigner

Selon le ministère de la Santé, "la déshydratation s’observe plus fréquemment chez les travailleurs en plein air et les sportifs, les nourrissons et les personnes âgées. Ces dernières ont souvent une sensation de soif retardée et peu marquée, ce qui cause des manques d’eau parfois importants". L'hydrocution est aussi un accident fréquent en été, qui correspond à un refroidissement brutal de l'organisme.

Ce phénomène intervient souvent à la suite d'une entrée trop rapide dans l’eau et en raison d'une trop grande différence de température entre la peau et l'eau. "Ce choc thermique peut entraîner une perte de connaissance dans l'eau et entraîner la noyade", indique le ministère de la Santé sur son site "Eaux de baignade". Les causes de l'hydrocution peuvent être de différentes natures, mais elles sont toutes liées à une activité qui augmente la température du corps: bronzage prolongé, sport intensif, repas copieux ou alcoolisé.

Les personnes âgées et les sportifs particulièrement à risque

C'est pourquoi il est important d'entrer de manière progressive dans l'eau, particulièrement lorsqu'elle est très froide. Outre ces pathologies dues à la canicule, celle-ci cause parfois des affections révélant une mauvaise adaptation à la chaleur. La plus connue est l'insolation, liée à une exposition directe au soleil, qui se manifeste par des maux de tête violents, un état de somnolence, des nausées et une fièvre élevée. 

Une urgence médicale également car l'insolation peut entraîner une perte de connaissance. Les sportifs et travailleurs en extérieur, des personnes qui ont beaucoup transpiré en raison d'une activité soutenue, sont également susceptibles de présenter des crampes musculaires, surtout au niveau des muscles des bras et des jambes. Un état qui nécessite de se reposer dans un lieu frais et de boire fréquemment (un jus de fruits dilué dans de l’eau ou une boisson de réhydratation).

Enfin, une dermite (éruption cutanée de plaques rouges) liée à une transpiration excessive peut causer des démangeaisons, notamment chez les enfants. Pour se protéger des effets indésirables de la chaleur, le ministère de la Santé met en ligne sur son site toutes les mesures préventives à adopter au quotidien, en particulier pour les personnes à risque. Il s'agit en priorité de rester au frais et de s'hydrater autant que possible.

Alexandra Bresson