BFMTV

Hôpital public: une prise en charge à 2.115 euros par jour en moyenne

Les urgences de l'hôpital public Baujon à Paris (illustration).

Les urgences de l'hôpital public Baujon à Paris (illustration). - -

Une étude annuelle des coûts hospitaliers souligne qu'en 2012, les tarifs pratiqués dans les hôpitaux publics étaient en moyenne deux fois plus élevés que dans les cliniques privées. En moyenne, la prise en charge sur une journée revient à 2.115 euros dans le public contre 1.204 euros dans le privé. Explications.

2.115 euros. C'est le coût moyen d'une prise en charge quotidienne dans un hôpital public en 2012. Et c'est presque deux fois plus que dans une clinique. Telles sont les principales conclusions de l'étude annuelle des coûts hospitaliers réalisée par l'Agence technique de l'information sur l'hôpital (Atih) et rendue publique lundi.

L'Atih a analysé les coûts de personnel, de médicaments, d’actes techniques, de logistique, et d’honoraires et estime que la prise en charge dans une clinique s'élève à 1.204 euros par jour. Elle précise toutefois qu'il est impossible de comparer directement les chiffres, "les segments d'activités couverts par les deux secteurs étant différents".

Pourtant, sur des soins comparables, la différence est bien réelle. Par exemple, une prise en charge en ambulatoire coûte 1.300 euros en moyenne dans le public, contre 900 dans le privé. Un écart qui se creuse encore lorsqu'on observe les tarifs des séjours chirurgicaux pour interventions lourdes: 16.650 euros contre 8.000 euros. Autre exemple: l'écart de prix pour la pose d'une prothèse de hanche est de 16% en moyenne.

Des tarifs en "légère diminution"

Parmi les domaines où la différence est moindre, le rapport note que l'accouchement d'un premier enfant par voie basse ne coûte "que" 11% de plus dans un hôpital public.

Quant à l'étendue des tarifs, elle s'étale de 575 euros, pour une dialyse ou une séance de chimiothérapie, à 4.564 euros pour une opération chirurgicale complexe à l'hôpital. Dans le privé les interventions vont de de 449 à 1.910 euros.

D'après la Fédération hospitalière de France, citée par le Figaro, ces différences s'expliquent notamment par la longueur des hospitalisations dans le public, qui prend en charge les patients les plus gravement atteints et les plus précaires, et donc les garde plus longtemps. D'autre part, d'après un syndicaliste de la FHP-MCO (chirurgie et maternités privées) cité par le même site d'information, le fait que les cliniques privées sont soumises à des contraintes économiques fortes les oblige à faire preuve de plus d'"efficience".

L'étude de l'Atih souligne également la faible évolution des tarifs depuis 2010. Le coût moyen est même "en très légère diminution par rapport à 2011", tant dans le privé que dans le public précise l'étude.

L'enquête de l'ATIH a porté sur 36 établissements publics, 10 établissements privés à but non lucratif et 24 cliniques.

Les coûts des prises publié par BFMTV

A. D.