BFMTV

Grève des médecins: que faire si vous êtes malade?

Alors qu'une majorité de médecins est en grève ce vendredi, une journée noire se profile pour ceux qui souhaitent consulter. Mais que faire si vous êtes malade? BFMTV vous donne des alternatives avant d’envisager la case "urgences".

Obtenir un rendez-vous chez votre généraliste ce vendredi va relever du défi. A l'appel des cinq syndicats de médecins, les 104.000 spécialistes et généralistes libéraux de France sont appelés au "blocage sanitaire", avant le retour du projet de loi santé en deuxième lecture à l'Assemblée nationale lundi. Ce nouveau mouvement de grève, contre la généralisation du tiers payant, s’annonce très suivi. Mais si votre rhume ou vos maux de gorge persistent, BFMTV vous donne ses alternatives.

> S’assurer de l’indisponibilité de votre médecin

Même si de nombreux généralistes ne devraient pas enfiler leur blouse vendredi, avec un peu de chance, le vôtre ne sera pas en grève. Un coup de téléphone pour s’en assurer est donc la première chose à faire.

> Tenter de prendre rendez-vous en ligne

En quelques clics, il est possible de trouver un créneau. Créée en 2013, Doctolib est une plate-forme de prise de rendez-vous médicaux en ligne. Très simple d’usage, vous n’avez qu’à renseigner la spécialité recherchée (si besoin) ainsi que votre localisation. Des praticiens et des créneaux vous sont proposés en l’espace de quelques secondes.

Lors de la dernière grève de médecins en mars dernier, ce site a enregistré plus de 40% de visites supplémentaires.

"On est présent dans 15 grandes villes en France et dans les principales régions françaises. Vous pouvez trouver un généraliste ou un spécialiste près de chez vous parmi les 5.000 déjà référencés sur le site", indique Stanislas Niox-Château, le président et cofondateur de Doctolib.

> Appeler le Samu

Si cette option n’est pas fructueuse, n’hésitez pas à appeler le 15 pour être conseillé et orienté sur vos symptômes. Votre interlocuteur pourra, en cas de besoin, vous diriger vers un service d’urgence. Attention toutefois à bien garder à l’esprit que de nombreux bobos de l’hiver se soignent uniquement avec le temps.

> Rendre visite à votre pharmacien

Pour soulager les symptômes, évitez de vous ruer sur votre tiroir à médicaments. Les pharmaciens sont là pour vous conseiller. "Les dangers de l’automédication, c’est de se soigner tout seul avec ses médicaments", explique Éric Myon, le secrétaire général de l’Union nationale des pharmacies de France.

"Quand vous venez à la pharmacie, vous avez en face de vous un professionnel de santé expert en la thérapeutique qui connaît l’ensemble des produits. Il va vous poser quelques questions sur votre état clinique et sur vos antécédents et pourra ainsi vous prendre en charge", poursuit le docteur en pharmacie.

> Les urgences, en dernier recours

Enfin, si votre problème est plus grave ou que votre état de santé se dégrade, les urgences restent évidemment ouvertes. Mais armez-vous de patience car les délais d’attente risquent de s'allonger.

Pierjean Poirot avec Margaux de Frouville et Régis Desconclois