BFMTV

"Gare à la précipitation": la Fédération hospitalière s'inquiète du risque d'un déconfinement trop rapide

A la terrasse d'un restaurant à Paris le 6 octobre 2020

A la terrasse d'un restaurant à Paris le 6 octobre 2020 - THOMAS COEX © 2019 AFP

La FHF pointe notamment les indicateurs, estimant que "l'épidémie est loin d'être sous contrôle".

"Ne pas confondre vitesse et précipitation". Alors que les annonces d'Emmanuel Macron sur un déconfinement en quatre étapes ont été éventées ce jeudi, la Fédération hospitalière de France (FHF) enjoint à la prudence.

"La réalité des indicateurs de suivi de l'épidémie doit nous alerter collectivement sur les risques d'un déconfinement précipité", écrit la FHF dans un communiqué.

"En France, l'épidémie est loin d'être sous contrôle", poursuit le texte, s'appuyant sur le nombre de décès quotidiens dus au Covid-19, qui "continue d'osciller entre 200 et 400". Ce jeudi, 321 morts ont été recensés à l'hôpital en raison du virus.

Près de 6000 personnes encore en réanimation

La FHF pointe également le nombre de cas quotidiens, "de 30.000 à 40.000 par jour – quand l’objectif de déconfinement fixé en décembre dernier était à 5000 cas par jour", ainsi que le nombre de personnes en réanimation, qui a toutefois poursuivi une lente décrue ce jeudi, avec 5804 personnes admises en soins critiques.

Des données que la FHF juge "très préoccupantes", et ce en dépit de "la progression de la vaccination". À ce jour, selon CovidTracker, près de 15 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin, et 6,3 millions de personnes sont pleinement vaccinées après avoir reçu les deux doses.

Pour aborder cette nouvelle phase de l'épidémie, la Fédération hospitalière prône deux choses: "L'ouverture de la vaccination à tous ceux qui le souhaitent" ainsi que "l'établissement de schémas territoriaux de vaccination précis", afin de "prévenir tout risque de ralentissement de la campagne vaccinale cet été".
Le calendrier du déconfinement
Le calendrier du déconfinement © BFMTV

Déconfinement en quatre étapes

Selon le calendrier annoncé par Emmanuel Macron, le déconfinement s'amorcera le 3 mai avec la fin de la limite de 10 km. La deuxième étape sera le 19 mai, avec la réouverture des commerces et des terrasses, ainsi que le décalage du couvre-feu à 21 heures. La réouverture des cinémas, musées et théâtres est aussi prévue.

Le 9 juin marquera l'entrée dans la troisième étape, avec le décalage du couvre-feu à 23 heures, et la possibilité pour les touristes étrangers de revenir et un premier assouplissement du télétravail. Le 30 juin, à l'orée des vacances d'été, marquera la suppression pure et simple du couvre-feu.

Un calendrier qui entrera en vigueur sous réserve de la situation sanitaire, puisque le gouvernement se réserve la possibilité d'actionner des "freins d'urgence" si la situation se dégradait à nouveau, et donc d'empêcher certaines réouvertures.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV