BFMTV

Feignantes les Françaises?

Les Françaises consacrent moins de temps aux activités physiques que les Danoises, les Allemandes, les Suédoises et les Anglaises.

Les Françaises consacrent moins de temps aux activités physiques que les Danoises, les Allemandes, les Suédoises et les Anglaises. - -

Les Françaises consacrent moins de temps aux activités physiques en général que les femmes vivant dans quatre autres pays européens.

Les Françaises bougent moins que les Allemandes, les Suédoises, les Danoises et les Anglaises. C'est du moins ce que relève un sondage rendu public vendredi. Selon ce sondage, réalisé à la demande de la Fédération mondiale du coeur, seulement 58% des Françaises interrogées avaient une activité hebdomadaire suffisante, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon ces recommandations, les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer 150 minutes d'activité physique modérée (marche rapide, jardinage) ou 75 minutes d'activité physique intensive (sport, course à pied, gymnastique rythmique) chaque semaine.

Queue de peloton

Les Françaises arrivent en queue de peloton, loin derrière les femmes allemandes ou danoises qui sont 81% à atteindre la durée d'activité physique recommandée, les Suédoises (67%) et les Britanniques (66%).

Pour ce qui est de la pratique du sport ou d'une activité physique intense, les Danoises arrivent en tête (66%), devant les Allemandes (56%) et les Suédoises (53%), tandis que les Françaises et les Britanniques ferment la liste, respectivement 48% et 46% d'entre elles disant avoir pratiqué des exercices intensifs au cours de la semaine durant laquelle l'enquête a été menée.

22% des Françaises interrogées ont admis n'avoir eu aucune activité physique contre seulement 11% des Allemandes.

Les hommes font un peu mieux

Les hommes français font un peu mieux: 75% d'entre eux affirment avoir pratiqué au moins 150 minutes d'activité physique au cours de la semaine étudiée.

Les cardiologues recommandent la pratique d'activités physiques quotidiennes pour contribuer à réduire le risque d'apparition de maladies cardiaques, première cause de mortalité féminine dans le monde.

|||L'enquête a été réalisée par l'institut de sondage Yougov dans cinq pays européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Suède) sur un échantillon de 6.172 adultes âgés de 18 à 64 ans et interrogés entre le 23 et le 26 février dernier. L'échantillon français comprenait 1.003 femmes et hommes adultes.