BFMTV

Faut-il interdire le tabac et l'alcool aux moins de 18 ans ?

-

- - -

Les mesures visant à limiter la consommation d'alcool et de tabac chez les mineurs ne font pas l'unanimité. Surtout que la pub sur Internet devient possible !

Que pensez vous des mesures prises par Roselyne Bachelot pour lutter contre le tabagisme et les beuveries expresses chez les jeunes de moins de 18 ans ? Votre avis dans le forum ci dessous.

Les députés ont voté lundi l'interdiction de la vente d'alcool et de tabac aux moins de 18 ans et autorisé, avec quelques restrictions, la publicité pour les vins, bière, spiritueux...sur internet pour la première fois officiellement en France. Jusqu'à présent, la loi interdisait la vente de tabac et d'alcool aux moins de 16 ans. Les députés ont donc relevé de deux ans l'âge légal dans le cadre du volet prévention et santé publique du texte de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé.

« On va leur interdire de vivre bientôt »

François est débitant de tabac dans le 12e arrondissement à Paris. Interdire la vente de cigarettes aux mineurs, c'est excessif selon lui : « Chacun prend ses responsabilités. A 16 ans, ils sont à deux ans de voter, ils sont dans des lycées, ils savent à quoi ils s'exposent. La télévision est là, la presse aussi, tous les médias sont là pour leur répéter tous les jours. C'est indiqué sur les paquets de cigarettes, en gros : Fumer tue. On ne peut pas tout interdire non plus. On va leur interdire de vivre bientôt... »

Lors de tests, 61% d'enfants de 12 ans ont pu acheter des cigarettes

Autre son de cloche dans les associations de lutte contre la dépendance à la cigarette. Christelle Touré est chargée d'étude au Comité National de lutte contre le Tabagisme. De son point de vue, il fallait durcir la loi actuelle et arriver à cette interdiction totale de vente de tabac aux moins de 18 ans : « L'interdiction de la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans, qui est la loi en vigueur aujourd'hui, n'est pas appliquée par 75% des buralistes. On avait envoyé des jeunes de 12 ans et des jeunes de 15 ans, voir s'ils pouvaient obtenir un paquet de cigarettes dans un bureau de tabac. 87% des jeunes de 15 ans s'étaient vu accepter la vente d'un paquet de cigarette... Tandis qu'on avait un pourcentage de 61% d'achat, beaucoup plus de la moitié, pour les jeunes de 12 ans ! »

Une explosion prévisible des consommations d'alcool

Autre volet de la loi : lutter contre le Binge drinking, la beuverie expresse, en vogue chez les jeunes, en intedisant la vente d'alcool aux mineurs. Mais prendre cette mesure de santé publique, tout en autorisant la publicité sur Internet, c'est paradoxal voire dangereux, selon Michel Reynaud, addictologue à l'hôpital de Villejuif (94) « Tout laisse à penser que les consommations d'alcool vont augmenter. Que l'on aura plus de mortalité routière, plus de comas éthyliques, plus de complications hépatiques. C'est évident parce que la publicité fait très clairement vendre beaucoup. L'amendement autorisant la publicité sur Internet contrecarre totalement les mesures prises sur la consommation chez les moins de 18 ans. Il va y avoir une explosion des consommations. Le gouvernement et la ministre ont cédé au lobby de l'alcool de façon tout à fait inquiétante. »

La rédaction