BFMTV
en direct

La piste d'un confinement 7 jours sur 7 privilégiée dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France

La piste d'un confinement 7 jours sur 7 privilégiée dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France

Le président Emmanuel Macron, le 25 février 2021 à l'Elysée, à Paris

Le Premier ministre, Jean Castex, devrait annoncer ce jeudi à 19 heures de nouvelles restrictions qui concerneront d'abord les 18 millions d'habitants des régions Île-de-France et Hauts-de-France.

Jean Castex s'exprime à 19 heures

Pour suivre en direct la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, retrouvez notre direct consacré spécialement aux annonces.

La piste d'un confinement 7 jours sur 7 privilégiée dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France

La piste d'un confinement 7 jours sur 7 dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France est désormais celle privilégiée par l'exécutif, a-t-on appris quelques minutes avant la conférence de presse de Jean Castex.

Les commerces non essentiels devraient être fermés, et les activités en plein air autorisées. 

Un scénario de confinement "cousu main" pour l'Île-de-France présenté à Castex

Lors de son entrevue avec Jean Castex, Emmanuel Macron a demandé à des ministres de présenter un scénario de confinement "cousu main" pour loÎle-de-France selon les informations de notre journaliste Agathe Lambret.

Parmi les scénarios remis au Premier ministre, on note la proposition d'imposer de nouvelles restrictions durant la semaine ainsi que le week-end. Ce plan fait la part belle au plein air.

Le verdict de l'Agence européenne des médicaments sur le vaccin AstraZeneca tombera à 17h

Un communiqué de l'Agence européenne des médicaments a précisé que l'instance rendrait son verdict sur le vaccin AstraZeneca à 17h.

"Pas de preuve" que les vaccins anti-Covid causent des caillots sanguins selon le régulateur britannique

Il n'y a "pas de preuves" que les vaccins contre le Covid-19 d'AstraZeneca et de Pfizer/BioNTech causent des caillots sanguins (thromboses), a indiqué jeudi le régulateur britannique, le MHRA, soit Medicines and Healthcare products Regulatory Agency ou en français, l'Agence de Régulation des médicaments et produits de santé.

"Notre examen approfondi et minutieux, parallèlement à l'évaluation critique de scientifiques indépendants de premier plan, montre qu'il n'y a aucune preuve que les caillots sanguins dans les veines se produisent plus que ce à quoi on pourrait s'attendre en l'absence de vaccination, pour l'un comme l'autre vaccin", a déclaré dans un communiqué June Raine, la directrice exécutive du MHRA.

Deux patients venus des Hauts-de-France transférés dans un hôpital de Quimper

L'Agence régionale de Santé d'Île-de-France a signalé ce jeudi après-midi que deux patients atteints de Covid-19 venus des Hauts-de-France avait été transférés et accueuillis dans le Finistère.

"Le centre hospitalier intercommunal de Cornouaille (Quimper) a accueilli, ce jeudi 18 mars, deux patients en réanimation en provenance de la région Hauts-de-France (centre hospitalier universitaire d’Amiens)", a précisé le communiqué.

Macron plaide auprès des maires franciliens pour des "mesures de freinage" en Île-de-France

Emmanuel Macron, toujours lors de cette visioconférence, dont l'enregistrement a été relayé par France Bleu, auprès des maires franciliens, a enchaîné: "Ça veut dire qu’il faut sans doute des mesures de freinage qui correspondent à cette dynamique, qui soient efficaces pendant quelques semaines".

"Une fois qu’on a fait ça, on voit bien que, même si on prend des mesures de freinage, ce qu’on va faire dans les prochaines heures, moi j’ai entendu ce qui a été dit par plusieurs : la fatigue en particulier des jeunes dans les quartiers populaires, la nécessité de continuer à faire du sport et puis le sujet du grand air", a-t-il ajouté.

Il a alors tiré un enseignement du premier confinement: "On a quand même appris (...) qu’être dehors c’est plutôt bon, si on ne fait pas des grandes fêtes et qu’on ne se met pas à aller boire de la bière dans des endroits communs".

"Donc je pense qu’il faut qu’on réfléchisse à avoir la réponse la plus adaptée et proportionnée, qu’elle soit bien intelligible pour nos concitoyens, avoir des mesures où ils retrouvent un peu le grand air et de souffler tout en donnant de la visibilité dans le temps, ça c’est clair", en a-t-il conclu.

Île-de-France: "On ne peut pas reconfiner du vendredi soir au dimanche soir", a confié Macron à des maires franciliens

À quelques heures de la conférence de presse de Jean Castex et d'Olivier Véran, au cours de laquelle de nouvelles mesures doivent être annoncées contre l'épidémie de Covid-19, France Bleu révèle un enregistrement de la rencontre entre Emmanuel Macron et des maires franciliens, intervenue mercredi.

"La vie dans cette région est quand même un peu différente, le confinement le week-end est une mesure qui est compliquée à prendre", a fait valoir le président de la République auprès des édiles.

"On a des gens qui rentrent tous les soirs très tard chez eux", et ainsi "on ne peut pas les reconfiner du vendredi soir au dimanche soir, c'est une vie qui est impossible", a-t-il poursuivi.

Comment Emmanuel Macron cherche à éviter un nouveau confinement en Île-de-France

Une formule "hybride" est - entre autres - à l'étude, avec des contours à ce stade mal dessinés.

Rien n'est encore tranché quant à la teneur des annonces qui seront faites ce jeudi lors de la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran. Retrouvez nos dernière informations.

Réunion en cours à l'Élysée entre Jean Castex et Emmanuel Macron avant la conférence de presse de 19 heures

Une réunion se déroule ce jeudi à la mi-journée à l'Élysée avec Emmanuel Macron et Jean Castex, indique une source au sein de l'exécutif à BFMTV.

Cette réunion intervient à quelques heures de la conférence de presse du Premier ministre et du ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, prévue à 19 heures.

La conférence de presse de Castex et Véran reportée à 19 heures

La conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, initialement prévue à 18 heures, est reportée à 19 heures. Vous pourrez évidemment la suivre en direct sur BFMTV et BFMTV.com.

Ce décalage est dû à l'attente d'une déclaration de l'Agence Européenne des Médicaments, qui doit se prononcer sur l'utilisation du vaccin AstraZeneca, suspendu dans plusieurs pays en raison de signalements de cas de thromboses, possiblement liés à la vaccination. L'exécutif veut intégrer dans sa communication aux Français cette décision.

La France attend le verdict de l'Agence européenne du médicament sur le vaccin AstraZeneca

Quel avenir pour AstraZeneca? L'Agence européenne du médicament (EMA) rendra ce jeudi après-midi son verdict sur le vaccin, suspendu par plusieurs pays européens, dont la France. Cet avis est particulièrement attendu au moment où l'UE, en pleine pénurie de vaccins, compte sur des millions de doses de la firme britannique.

Le vaccin est scruté après l'apparition chez de rares personnes vaccinées de problèmes, tels que des difficultés à coaguler ou la formation de caillots - sans lien avéré pour l'heure avec le sérum.

L'EMA pourrait emboîter le pas de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a recommandé mercredi de continuer à l'utiliser, et cela d'autant plus que sa directrice Emer Cook reste "fermement convaincue" que les bénéfices l'emportent sur les risques. Et si elle n'a pas exclu que l'EMA suspende le vaccin AstraZeneca dans l'UE, en cas de problème ne pouvant être résolu, elle pourrait aussi se contenter de publier un "avertissement supplémentaire", a-t-elle ajouté.

Le confinement prolongé jusqu'au 28 mars en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie espère redevenir un territoire sans Covid. Le confinement, entré en vigueur le 9 mars pour deux semaines, va y être prolongé d'une semaine, jusqu'au dimanche 28 mars minuit.

"Cette troisième semaine de confinement sera décisive", a déclaré Thierry Santa, président du gouvernement collégial. Il a appelé "chaque Calédonienne et chaque Calédonien à jouer son rôle pour éviter une épidémie de Covid-19 en Nouvelle-Calédonie, voire même permettre un retour à une situation 'Covid-free'".

Après être restée un an exempt de Covid-19, l'archipel du Pacifique sud a recensé le 7 mars ses 9 premiers cas de la maladie, hors quatorzaine obligatoire pour tout passager arrivant, après une introduction du virus via la bulle sanitaire en place avec l'archipel voisin de Wallis et Futuna.

Devant des élus d'Île-de-France, Macron a estimé que "la spécificité" de la région "n'encourage pas à un confinement le week-end"

Si la piste d'un confinement le week-end est privilégiée pour l'Île-de-France, elle n'est pas encore complètement actée et tout peut encore changer d'ici à la conférence de presse ce jeudi soir. "À l'heure où on se parle, il n'y a pas de prise de décisions de la part d'Emmanuel Macron", a indiqué ce mercredi soir sur BFMTV Karl Olive, après une réunion en visioconférence avec le chef de l'État.

Selon plusieurs élus présents, le président de la République aurait également fait part de "la spécificité de l'Île-de-France (qui) n'encourage pas à un confinement le weekend".

Plus de 38.000 cas rapportés en 24 heures, au plus haut depuis le début de l'année

La France a enregistré plus de 38.000 cas de Covid entre mardi et mercredi, un niveau plus vu depuis novembre, en pleine deuxième vague, selon les chiffres de Santé publique France.

Malgré 38.501 contaminations enregistrées en 24 heures, contre 29.975 mardi, le taux de positivité des tests est restée au même niveau que la veille, à 7,5%, selon l'agence sanitaire.

En revanche, la pression sur les services de réanimation a très légèrement diminué, avec 20 patients de moins que la veille. Au total, 4219 malades infectés par le coronavirus étaient en réanimation dans les hôpitaux mercredi, après un plus haut mardi (4239) depuis la fin novembre 2020. Plus d'un quart de ces patients en réanimation (1161) sont hospitalisés en Île-de-France.

Pour Emmanuel Macron, "ça va taper dur jusqu'à la mi-avril"

Emmanuel Macron a mis en garde sur l'évolution de la situation sanitaire ce mercredi soir, lors d'une visioconférence avec des maires franciliens et d'autres régions.

"On est, soyons clairs, dans une troisième vague largement due à la montée de ce fameux variant anglais", a souligné le chef de l'État. "La situation est clairement critique. Ça va taper très dur jusqu'à la mi-avril."

Selon Karl Olive, maire divers droite de Poissy (Yvelines), le président a également affirmé "que tout serait normalement plus facile après le 15 avril, parce qu'il y devrait y avoir d'ici-là plus de doses de vaccin disponibles dans notre pays"

Quel confinement pour l'Île-de-France et les Hauts-de-France?

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'épidémie de Covid-19. L'Île-de-France et les Hauts-de-France reconfinées pour le week-end ou même sur toute la semaine? L'exécutif doit annoncer ce jeudi de nouvelles restrictions pour tenter de freiner la "troisième vague" de l'épidémie du Covid-19 qui va "taper très dur" jusqu'à la mi-avril selon Emmanuel Macron.

C'est Jean Castex qui doit annoncer à 18 heures ces nouvelles restrictions qui pourraient donc concerner 18 millions d'habitants dans les deux régions, particulièrement touchées par la nette accélération de la circulation du virus en France. Sa conférence de presse sera à suivre en direct sur BFMTV et BFMTV.com.

BFMTV