BFMTV
en direct

Le pass sanitaire sera obligatoire le 30 août pour les adolescents de 12 à 17 ans

Emmanuel Macron a décidé d'imposer le pass sanitaire à l'entrée de la plupart des lieux publics et rendu la vaccination obligatoire pour les soignants et ceux au contact des personnes fragiles, sanctions à la clef.

Fin du live

Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi.

Malte rouvre ses frontières aux non-vaccinés, quarantaine obligatoire

Malte rouvre finalement ses frontières aux non-vaccinés, avec la mise en place d'une quarantaine obligatoire.

"Ils font partie des transporteurs sanitaires": Véran justifie l'obligation vaccinale pour les pompiers

Olivier Véran a justifié, ce mardi soir, sur le plateau de France 2, pourquoi l'obligation vaccinale est étendue aux pompiers, et non aux policiers et aux gendarmes par exemple.

"Les pompiers rentrent dans les services d'urgences, avec les malades. Les pompiers rendent un énorme service au quotidien, avec les ambulanciers, avec les taxis spécialisés. Ils font partie des transporteurs sanitaires", a expliqué le ministre de la Santé.

Selon lui, il ne s'agit pas d'"une punition". "C'est une chance de nous débarrasser du virus, c'est le seul moyen de dire ciao et adieu pour de bon au Covid-19", a-t-il conclu.

Véran assure que l'obligation du port du masque sera progressivement levée "dans les endroits où le pass sanitaire s'applique"

Pour Olivier Véran, "nous pourrons bientôt tomber le masque, c'est le principe du pass sanitaire", a-t-il annoncé ce mardi soir sur France 2:

"Le pass sanitaire permet de nous rassembler à 10, à 50, à 200, à 1000 dans un endroit extérieur ou intérieur où toutes les personnes qui vous entourent, par définition, ou sont totalement protégées par le vaccin, ou possèdent un test récent, de moins de 48h, négatif. Dès lors, nous pourrons progressivement lever la contrainte du masque dans ces enceintes, ce qui concernera à terme l'ensemble des lieux de loisirs."

L'obligation du port du masque sera levée "dans les endroits où le pass sanitaire s'applique", a résumé le ministre de la Santé, sans toutefois donner une date précise.

Vaccination obligatoire des soignants: Véran affirme que "tout ne s'arrêtera pas du jour au lendemain" mais promet "des rappels à l'ordre"

Interrogé ce mardi soir, sur France 2, sur la mise en place de la vaccination obligatoire des soignants et sur les sanctions annoncées pour les non-vaccinés au 15 septembre, Olivier Véran a affirmé être le "ministre des soignants". "Je ne serai jamais dur avec eux, nous leur devons la reconnaissance", a-t-il ajouté.

"En revanche, nous leur disons: votre vaccination est une priorité pour protéger les plus fragiles. Si vous voulez travailler aux côtés de personnes très âgées ou très malades, vous devez être sûr de ne pas leur transmettre le virus. Tout ne s'arrêtera pas du jour au lendemain, mais il y aura des rappels à l'ordre", a expliqué le ministre de la Santé.

Le pass sanitaire désormais valide une semaine après la deuxième injection

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé ce mardi sur France 2 que sur avis de Jean-François Delfraissy et d'Alain Fischer le schéma de vaccination sera considéré comme complet "une semaine après la deuxième dose au lieu de deux semaines".

Pour voyager à l’étranger, il faut cependant avoir été vacciné deux semaines plus tôt.

Les salariés travaillant dans des établissements recevant du public ont jusqu'au 30 août pour être totalement vaccinés

Le ministre de la Santé Olivier Véran annonce que les salariés travaillant dans des établissements recevant du public doivent avoir reçu leur première dose de vaccin d'ici le 1er août.

Dans le cas contraire, ils devront présenter un test PCR tous les deux jours. Ils devront toutefois présenter un schéma vaccinal complet d'ici le 30 août.

Véran annonce que le pass sanitaire sera obligatoire le 30 août pour les adolescents de 12 à 17 ans

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé ce mardi sur France 2 que le pass sanitaire sera obligatoire pour les adolescents de 12 à 17 ans "à compter du 30 août".

36.213.362 Français ont reçu au moins une injection

36.213.362 Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, selon les dernières données du ministère de la Santé. Enfin 28.438.478 personnes présentent désormais un schéma vaccinal complet.

Jean Castex annonce un record de vaccinations ce mardi avec 792.339 injections

Le Premier ministre Jean Castex annonce un record de vaccinations en 24h avec 792.339 injections réalisées au cours de la journée de mardi.

A La Réunion, le couvre-feu durera au moins trois semaines

Le couvre-feu mis en place à partir de mercredi à La Réunion dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire durera au moins trois semaines, a précisé mardi le préfet de ce département français de l'océan Indien, rapporte l'AFP.

Ce couvre-feu sera instauré entre 23 heures et 5 heures en raison de l'augmentation des cas de Covid-19 et d'une couverture vaccinale encore trop faible. Il est "est l'ultime mesure avant d'autres plus dures", a prévenu Jacques Billant au cours d'une conférence de presse.

Dans son allocution lundi, Emmanuel Macron a annoncé le retour de l'état d'urgence sanitaire ainsi que du couvre-feu à La Réunion ainsi qu'en Martinique.

1,7 million de Français ont pris leur deux rendez-vous de vaccination depuis hier sur Doctolib

Doctolib annonce que "800.000 Français ont pris leur deux rendez-vous de vaccination sur Doctolib" ce mardi, selon des chiffres arrêtés à 16 heures.

"Cela représente 1,7 million de Français depuis hier", précise la plateforme sur Twitter.

Le pass sanitaire s'appliquera dès le mois d'août dans les bars et restaurants

Le pass sanitaire s'appliquera dès le mois d'août pour l'accès aux bars et restaurants, a indiqué Bercy à BFMTV. Le gouvernement refuse tout report d'application de cette mesure, annoncée lundi par Emmanuel Macron.

Des professionnels du secteurs plaidaient pour que son entrée en vigueur soit repoussée à septembre. Ce pass s'appliquera à tous les établissements, sans condition de taille.

Le gouvernement envisage d'étendre l'état d'urgence sanitaire jusqu'à la fin de l'année

Le gouvernement envisage d'étendre l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 décembre de cette année.

L'Espagne et le Portugal pas placés sur la liste rouge des pays à risque

L'Espagne et le Portugal où l'épidémie repart aussi ne sont pas placés à ce stade sur la liste des pays à risque.

"Il n’est pas question d’interdire aux Français d’aller en vacances en Espagne et au Portugal", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Le gouvernement écarte toute obligation vaccinale des policiers

Interrogé sur l'absence de vaccination obligatoire pour les forces de l'ordre, Gabriel Attal a expliqué que celle-ci ne s'appliquait "que pour les professionnels qui sont au contact au quotidien des personnes fragiles ou âgées, susceptibles de contracter une forme grave de la maladie".

L'UMIH souhaite le report de l'application du pass sanitaire au mois de septembre

L'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) appelle au report de la mise en oeuvre du pass sanitaire au mois de septembre pour permettre la vaccination des salariés.

La Tunisie bientôt placée sur la liste rouge des pays à risque

La Tunisie va placée dans la liste rouge des pays à risque à compter du 16 juillet en raison de la forte reprise épidémique dans le pays africain. Les non-vaccinés devront justifier d'un motif impérieux pour s'y rendre ou en revenir.

Un test PCR de moins de 48h et un isolement de 10 jours sera à respecter pour les personnes arrivant de Tunisie.

800.000 doses de vaccin seront prochainement livrées depuis la France vers la Tunisi ainsi que du matériel hospitalier. Le porte-parole du gouvernement a indiqué que le secrétaire d'État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne se rendre prochainement dans le pays.

Pass sanitaire: des "règles de souplesse" pour les 12-18 ans, les salariés d'établissements recevant du public, et les Français de l'étranger

Gabriel Attal annonce que de la souplesse dans la mise en place du pass sanitaire pour les enfants, les salariés pour les établissements recevant du public et pour les Français de l'étranger ayant été vaccinés avec un vaccin non reconnu par les autorités européennes ou ne pouvant bénéficier d'un QR Code.

"Il est hors de question d'imposer un été infernal" pour les moins de 18 ans, dont un "faible nombre" a un passeport vaccinal complet contre le Covid-19, a-t-il déclaré, en annonçant que le ministre de la Santé Olivier Véran allait "échanger pour communiquer des règles de souplesse".

Gabriel Attal: "l'heure n'est pas à l'obligation vaccinale mais l'incitation maximale"

Le porte-parole du gouvernement est revenu sur l'obligation vaccinale des soignants et l'extension notable du pass sanitaire pour tous les Français.

"L'heure n'est pas à l'obligation vaccinale mais à l'incitation maximale", a déclaré Gabriel Attal.

Gabriel Attal: "La quatrième vague pourrait avoir commencé"

Le porte-parole du gouvernement prend la parole le lendemain des annonces d'Emmanuel Macron.

"La quatrième vague pourrait avoir commencé, ce n'est plus un risque, c'est une réalité", a déclaré Gabriel Attal.

Le taux d'incidence a augmenté de 60% en France en l'espace d'une semaine, notamment en raison du variant Delta. Cette mutation dépasse désormais les 60% de contaminations détectées.

Le pass sanitaire requis pour aller dans sa salle de sport

La ministre déléguée chargée des Sports Roxana Maracineanu a confirmé que le pass sanitaire sera obligatoire pour les personnes souhaitant pratiquer une activité sportive en intérieur, type salle de fitness ou de musculation.

Le seuil d'alerte Covid dépassé en Occitanie, forte hausse dans les Pyrénées-Orientales

Le seuil d'alerte vient d'être dépassé en région Occitanie, avec 51 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants, avec notamment une forte hausse enregistrée dans les Pyrénées-Orientales, selon l'Agence régionale de Santé.

"Le variant (Delta) est majoritaire sur toute la région, dans tous les départements", a indiqué lors d'un point presse le directeur régional de l'ARS, Pierre Ricordeau.

La situation se dégrade rapidement dans les Pyrénées-Orientales, frontalier de l'Espagne, avec 129,9 cas pour 100.000 habitants. Le responsable de l'ARS a fait état d'une "rapidité sans précédent" de la propagation dans les Pyrénées-Orientales avec, "en une semaine, une multiplication par 5 du taux d'incidence".

L'Allemagne n'a pas "l'intention" de rendre la vaccination obligatoire

Alors que la France a annoncé lundi sa volonté d'étendre progressivement l'usage du pass sanitaire, l'Allemagne affirme ce mardi ne pas avoir "l'intention" de rendre la vaccination obligatoire.

"Je pense que nous pouvons gagner la confiance en faisant de la publicité pour la vaccination et aussi en laissant autant de personnes que possible dans la population (...) devenir des ambassadeurs du vaccin à partir de leur propre expérience", a déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d'une conférence de presse.

1,3 millions de Français ont pris un rendez-vous de vaccination sur Doctolib en moins de 24h

350.000 Français ont pris un rendez-vous de vaccination sur Doctolib ce mardi matin, en plus des 926.000 enregistrés lundi soir, à la suite de l'extension du pass sanitaire annoncée par Emmanuel Macron.

Au total, 1,3 millions de Français ont donc pris au moins un rendez-vous de vaccination sur Doctolib en moins de 24 heures.

Le site enregistre encoren en ce moment entre 4000 et 5000 rendez-vous par minute.

"Le contrôleur de la SNCF devra être titulaire d'un pass sanitaire", précise Jean-Baptiste Djebbari

"Nous cherchons un dispositif simple à mettre en oeuvre", a déclaré Jean-Baptiste Djebbari ce mardi sur BFMTV.

"Le contrôleur de la SNCF devra être titulaire d'un pass sanitaire", a précisé le ministre délégué chargé des Transports, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron lors de son allocution.

L'obligation de présenter un pass sanitaire valide ne s'appliquera pas à tous les trajets ferrés, a-t-il également indiqué:

"Je ne les ai pas cités parce qu'effectivement, nous restreignons le champ d'application aux trajets longue distance", a-t-il déclaré.

"Les TER, les transiliens, ne sont pas concernés par l'exigence de pass sanitaire", a-t-il poursuivi, soulignant que dans l'aérien, les vols intérieurs seront bien soumis à ce pass.

Plus de 22,4 millions de téléspectateurs pour l'allocution d'Emmanuel Macron

Selon les données de Médiamétrie, plus de 22,4 millions de téléspectateurs ont suivi l'allocution d'Emmanuel Macron ce lundi soir, sur la crise sanitaire.

Le vaccin réduit "par 12 le risque de contamination"

Lors de son interview auprès de nos antennes, Olivier Véran a une nouvelle fois rappelé l'efficacité des différents vaccins contre le Covid-19.

95% de protection des formes graves. Vous réduisez par 12 le risque de contamination et par 20 le risque de faire une forme grave. Si nous étions tous vaccinés, le virus ne pourrait plus cheminer, l’immunité collective, c’est ça. Si tout le monde est vacciné, le virus ne trouve personne à contaminer, s’il y en une ou deux personnes contaminées ça suffit.

Olivier Véran explique la rapidité des mesures

Le ministre de la Santé à rappelé que deux étapes proches attendaient les Français. "Celle du 21 juin avec l’extension du pass sanitaire sur les activités de loisirs et début août qui va généraliser le pass sanitaire à d’autres activités comme les bars et restaurants."

"Le 15 septembre c’est trop tard, le virus double tous les cinq jours. On parle de chiffres bas qui deviennent vite élevés, ce que l’on veut c’est éviter une vague épidémie et la protection pour tout le monde. On ne prend pas cette décision par gaieté de cœur", a-t-il ajouté.

"Des milliers de vies sauvées" par les prises de rendez-vous

Action, réaction. Alors que les prises de rendez-vous ont explosé ce mardi au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré que ce phénomène avait sauvé de nombreuses vies.

"Il y a parmi les gens non-vaccinés une proportion importante de jeunes qui souhaitaient attendre. Pour ces personnes-là, cette impulsion c’est un million de prises de rendez-vous, auxquelles on ajoute les rendez-vous par téléphone. Hier ce sont des milliers de vies sauvées en quelques heures. C’est une distance qui est prise par rapport à un risque de reconfiner", assure-t-il.

Quel délai pour un schéma vaccinal complet?

Olivier Véran a assuré que bien que le schéma vaccinal est complété au bout de deux semaines après la seconde injection de vaccin, un salarié pourrait être considéré comme entièrement vacciné dès le lendemain de cette dernière.

"C’est une piste à l’étude, j’ai travaillé avec des équipes scientifiques et sanitaires. Je dis aux personnes concernées qu’on a ça en tête et qu’on ne les oublie pas", a-t-il dit.

"L'idée n'est pas de punir mais de donner une impulsion. Il y a des millions de doses disponibles, des milliers d'agents pour vous vacciner."

Pour Véran, "la question qui se pose", "c'est le confinement ou le pass sanitaire"

Lors de son entretien, Olivier Véran est revenu sur les mesures annoncées par Emmanuel Macron ce lundi soir, et notamment la question de l'extension du pass sanitaire, qu'il ne considère ni comme "un chantage" ni comme "une sanction" pour les Français.

"Nous ne voulons pas refermer le pays comme nous avons été obligés de le faire plusieurs fois au ours de l'année et demi écoulée", a-t-il martelé. "La question qui se pose ce n'est pas la vie normale ou le pass sanitaire, c'est le confinement ou le pass sanitaire."

Véran estime que les soignants ont "3 à 4 semaines pour commencer leur schéma vaccinal"

Invité de mardi matin sur les antennes de BFMTV et RMC, le ministre de la Santé a indiqué que les soignants avaient "3 à 4 semaines pour commencer leur schéma vaccinal."

"Des contrôles pourront être faits, si la personne n’est pas en conformité elle peut être mise en équivalent de congés sans solde. Un mois et demi après, si elle n’a toujours pas fait la démarche, ça peut enclencher un licenciement", a-t-il dit.

Le pass sanitaire s'appliquera sur les terrasses et pour les plus de 12 ans, rappelle Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement rappelé ce mardi sur Europe 1 que les nouvelles règles cocnernant le pass sanitaire s'appliquaient aux adolescents de plus de 12 ans, et sur la totalité des établissements visés.

"Le pass sanitaire s'applique aux plus de 12 ans, pour pouvoir accéder à des lieux soumis au pass sanitaire il faudra soit être vacciné soit avoir un test négatif", a-t-il déclaré sur Europe 1.

Le pass sanitaire s'appliquera sur "la totalité de l'établissement visé, y compris sur les terrasses quand il s'agira de restaurants ou de bars".

"Il n'y a pas d'obligation vaccinale, il y a une incitation maximale" déclare Gabriel Attal

"Il n'y a pas d'obligation vaccinale, il y a une incitation maximale" à se faire vacciner explique Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, sur Europe 1 ce mardi.

Près d'un milion de rendez-vous ont été pris sur Doctolib lundi soir, "cela montre qu'il y a des Francais qui peut être doutaient, attendaient, et ont franchi le pas".

"Des Français peuvent avoir des doutes ou des inquiétudes, et on peut l'entendre", mais avec l'arrivée du variant Delta et le risque de la quatrième vague "on n'a plus vraiment le temps de douter".

65% des Français qui ont pris rendez-vous lundi sur Doctolib ont moins de 35 ans

Qui sont les Français qu'Emmanuel Macron a convaincu de se faire vacciner en annonçant l'extension du pass sanitaire? "Ça s'est connecté de partout", a expliqué sur BFMTV Stanislas Niox-Chateau, cofondateur de Doctolib: il comptabilise 200.000 Français qui ont pris rendez-vous en Île-de-France, 100.000 dans les Hauts-de-France ou en Nouvelle-Aquitaine.

Par ailleurs, "65% des 926.000 Français" qui ont pris rendez-vous ce lundi ont moins de 35, a-t-il précisé. Une proportion dans la lignée de celle constatée dans les jours précédents.

Encore 100.000 rendez-vous disponibles ce mardi matin sur Doctolib

Si vous n'avez pas encore pris rendez-vous pour vous faire vacciner, il n'est pas trop tard. Après l'engorgement constaté dans la foulée de l'allocution présidentielle ce lundi soir sur Doctolib, "il y a encore 100.000 rendez-vous disponibles ce matin", "dans quelques grands centres", a expliqué sur BFMTV Stanislas Niox-Chateau, cofondateur de la plateforme.

Vacances d'été: un test de moins de 24h exigé pour les non-vaccinés au départ d'Espagne, du Portugal et du Royaume-Uni

Le gouvernement met en place une "surveillance renforcée" pour certains pays confrontés à une résurgence de l'épidémie. Les non-vaccinés devront désormais présenter un test négatif de moins de 24 heures au départ de l'Espagne et du Portugal, toujours classés verts, a annoncé le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune sur Twitter.

Même règle pour le Royaume-Uni, classé orange, auquel s'ajoute la nécessité d'avoir un motif impérieux pour voyager.

Vaccination: plus de 900.000 Français ont pris leur deux rendez-vous lundi soir

L'allocution d'Emmanuel Macron a provoqué une ruée sur la vaccination. Plus de 900.000 Français ont pris leur deux rendez-vous ce lundi soir, annonce le directeur général de Doctolib sur RMC. Le site a enregistré 7,5 millions de connexion.

"Il reste des rendez-vous dans quelques grands centres, beaucoup moins qu'hier soir", a précisé Stanislas Niox-Chateau. "Les centres de vaccination vont rouvrir des créneaux aujourd'hui et demain donc ne vous inquiétez pas, il y aura des rendez-vous libres dans les jours à venir, pas besoin de se précipiter ce matin."

Qui sont les non-vaccinés?

À l'heure actuelle, 47% de la population française n'a reçu aucune dose de vaccin, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires. C'est cette partie de la population qu'Emmanuel Macron souhaite convaincre, en étendant l'usage du pass sanitaire pour pousser à la vaccination. Mais derrière cette statistique se cachent de grandes disparités.

Les seniors, prioritaires dans les premières semaines de la campagne de vaccination, sont assez logiquement en avance: plu de 90% des 70-79 ont ainsi reçu au moins une injection. À l'inverse, une majorité des moins de 40 ans - éligibles plus tardivement - n'ont pas du tout démarré leur schéma vaccinal.

Pass sanitaire, vaccination... Les principales annonces de Macron

Face à la pression du variant Delta, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures radicales pour éviter une quatrième vague de malades dans les hôpitaux. Voici les principales:

• La vaccination devient obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers ou les ambulanciers. Les personnes concernées "auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner" et, après cette date, seront mis en oeuvre "des contrôles et des sanctions".

• L'usage du pass sanitaire sera progressivement étendu. À partir du 21 juillet, il sera nécessaire pour pénétrer dans des "lieux de loisirs et de culture" comme les cinémas. Dès début août, il deviendra obligatoire pour entrer dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, y compris pour le personnel, mais aussi dans les avions, trains ou autocars de longs trajets, ainsi que pour les établissements médicaux.

• À l'automne, les tests PCR "de confort" seront payants, sauf prescription médicale, alors qu'ils sont actuellement gratuits. Là encore, l'objectif est d'encourager à la vaccination.

• "Des campagnes de vaccination" seront organisées "dès la rentrée" pour les collégiens, lycéens et étudiants. Par ailleurs, une campagne de rappel des personnes vaccinées les premières, en janvier et février, démarrera "début septembre".

• L'état d'urgence sanitaire sera déclaré dès ce mardi en Martinique et à La Réunion, en raison de la résurgence épidémique. Un couvre-feu va y être instauré. Cette décision répond au "niveau de vaccination insuffisant" et à la "forte pression" hospitalière dans ces deux territoires, a justifié Emmanuel Macron.

Des centaines de milliers de rendez-vous de vaccination pris après l'allocution

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Premier effet de l'allocution d'Emmanuel Macron lundi soir: les annonces du président de la République visant à inciter à la vaccination ont provoqué un premier sursaut des prises de rendez-vous.

"Vous êtes des centaines de milliers à avoir réservé un rendez-vous de vaccination ce soir", a noté le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter. "Ca tombe bien, on a des vaccins, des centres ouverts partout et des dizaines de milliers de soignants, pompiers, agents des collectivités qui n'attendent que vous", a-t-il assuré.

Avant lui, le site Doctolib avait tweeté que "20.000 rendez-vous" de vaccination étaient pris "toutes les minutes", avec 10 minutes d'attente pour accéder au site. Par anticipation, 212.000 personnes avaient déjà pris rendez-vous dans la journée pour une première injection ce week-end, déjà "un record" depuis un mois et "jusqu'à 40% de plus que les week-ends précédents".

BFMTV