BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: nouveau record de vaccination avec 617.000 injections réalisées en 24h en France

EN DIRECT - Covid-19: nouveau record de vaccination avec 617.000 injections réalisées en 24h en France

Une infirmière vaccine une étudiante en médecine avec le vaccin anti-Covid-19 d'AstraZeneca le 12 mars 2021 à Brest, dans l'ouest de la France

En déplacement à Clichy-sous-Bois ce vendredi, le ministre de la Santé a appelé à "une mobilisation sans précédent" des centres de vaccination en amont du pont de l'Ascension et de la réouverture des commerces, musées et restaurants.

Il faut vacciner les personnes à risque de tous les pays avant les enfants, préconise l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a jugé ce vendredi qu'il ne fallait pas commencer à vacciner les enfants contre le Covid-19 tant que tous les pays n'auront pas pu vacciner les personnes âgées et à risque.

"Nous aimerions vraiment insister à nouveau sur le fait que la priorité doit vraiment être de fournir des vaccins à tous les pays du monde pour les groupes les plus prioritaires avant de commencer à vacciner les groupes qui ont un risque beaucoup plus faible de contracter la maladie", a déclaré la docteure Kate O'Brien, le directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, en conférence de presse.

Cet avertissement intervient alors que le Canada a approuvé mercredi le vaccin Pfizer-BioNTech pour les adolescents dès 12 ans, devenant ainsi le premier pays à l'approuver pour cette tranche d'âge.

Les Etats-Unis devraient également autoriser ce même vaccin la semaine prochaine, tandis que l'Allemagne a annoncé être en capacité de proposer la vaccination contre le Covid-19 à tous les adolescents de plus de 12 ans d'ici à la fin du mois d'août.

Vaccin: plus de 25 millions de doses administrées en France depuis le début de la campagne

617.822 injections de vaccin contre le Covid-19 ont été réalisées ce lundi, annonce dans un communiqué le ministère de la Santé, parmi lesquelles on compte 362.680 premières doses et 255.142 deuxièmes doses.

Au total, depuis le lancement de la campagne vaccinale le 27 décembre dernier, 25.134.160 injections ont été réalisées en France. 17.492.988 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, et 7.641.172 personnes ont reçu deux doses.

Les pots de départ, bientôt de retour dans les entreprises?

Après avoir précisé le calendrier de l'évolution de la prise en charge de l'activité partielle, la ministre du Travail a évoqué, ce vendredi devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée, le protocole sanitaire dans les entreprises.

Elle a notamment indiqué que ce protocole, actuellement très strict sur la restauration collective, serait assoupli en "cohérence avec les règles de la restauration".

Sur les pots de départ, suspendus depuis le deuxième confinement, "on pourra progressivement retrouver ces moments de convivialité qui sont importants pour récréer des collectifs de travail", a promis la ministre, sans s'avancer sur un calendrier.

Travailleurs précaires: la garantie de revenus à 900 euros pourrait être prolongée

L'aide exceptionnelle créée en novembre pour garantir un revenu mensuel de 900 euros net aux travailleurs précaires pourrait être prolongée au-delà de mai, a indiqué ce vendredi la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Depuis son instauration en novembre, "on a près de 600.000 demandeurs d'emploi qui ont été soutenus grâce à cette aide. Elle court jusque fin mai, on est en train de regarder s'il n'y a pas lieu de la prolonger pour accompagner la reprise de l'activité", a déclaré la ministre devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée.

Cette aide permet à tous ceux qui ont travaillé au moins 138 jours en CDD ou en intérim (soit plus de 60% du temps de travail annuel) en 2019, mais qui n'ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits à l'assurance-chômage du fait de la crise liée à l'épidémie de Covid-19, de bénéficier d'une garantie de revenu minimum de 900 euros par mois.

Activité partielle: Borne précise le calendrier de l'évolution

Le reste à charge de l'activité partielle pour les employeurs dans les secteurs protégés, actuellement nul, passera à 15% en juillet et connaîtra éventuellement un nouveau palier en août, avec "l'objectif" de rejoindre le seuil normal de 40% en septembre, a précisé la ministre du Travail Elisabeth Borne ce vendredi devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée.

L'indemnité des salariés restera pendant ce temps là inchangée à 84% du salaire net. Pour les autres secteurs, le reste à charge passera de 15% actuellement à 25% en juin puis 40% en juillet.

L'Angleterre assouplit les restrictions sur les voyages à l'étranger

Le gouvernement britannique a annoncé ce vendredi assouplir à partir du 17 mai les restrictions pour les voyages à l'étranger, exemptant notamment de quarantaine les arrivées en Angleterre de 12 pays dont Israël et le Portugal mais pas la France.

Lors d'une conférence de presse, le ministre des Transports Grant Shapps a annoncé la levée de l'interdiction des déplacements à l'étranger, réservée depuis janvier aux voyages essentiels, et la mise en place d'un système de restrictions classant les pays en trois catégories selon leur situation sanitaire.

"Nous faisons tout pour atteindre l'objectif de 20 millions de vaccinés" à la mi-mai, assure Véran

En visite dans un centre de vaccination de Seine-Saint-Denis ce vendredi, le ministre de la Santé a rappelé l'objectif de 20 millions de Français vaccinés à la mi-mai. "Nous faisons tout pour atteindre cet objectif", a déclaré Olivier Véran.

Jeudi, Emmanuel Macron a annoncé un élargissement de la campagne vaccinale à partir de lundi pour les personnes de plus de 50 ans sans comorbidités. Le président a également affirmé que dès mercredi prochain, il sera possible pour tous les Français qui le souhaite de prendre rendez-vous pour le lendemain si des créneaux sont disponibles quelque soient leurs conditions d'âge et d'état de santé.

Véran réclame "une mobilisation sans précédent des centres de vaccination"

Le ministre de la Santé a demandé, ce vendredi, "une mobilisation sans précédent des centres de vaccination" mais aussi "des médecins, des pharmaciens et des infirmiers qui vaccinent", à compter de ce week-end et tout au long de la semaine prochaine, évoquant une probable forte mobilité des Français durant le pont de l'Ascension.

"Cette semaine de pont est une semaine de tous sur le pont. J’irai mettre la blouse mardi soir pour vacciner", a annoncé le ministre.

Olivier Véran a évoqué une extension des horaires, "avec des centres qui pourront ouvrir jusqu'à 22H00 voire plus tard", et précisé que ceux qui se feront vacciner en soirée "ne seront évidemment pas soumis aux règles de couvre-feu".

Davantage de créneaux sont également attendus les samedis et dimanches. "Tous les centres ne seront pas ouverts tous les week-ends, mais je demande à ce qu'un maximum (le) soient, en mobilisant toutes les énergies pour (les) faire fonctionner", a-t-il ajouté.

"1700 centres sont mobilisés sur tout le territoire dans cette campagne qui prend encore de l'ampleur", a souligné le ministre de la Santé qui souhaite qu'un maximum de Français puissent être vaccinés "avant les réouvertures qui ont été annoncées par le président de la République".

Véran invite les Français à se faire tester avant le pont de l'Ascension

En déplacement ce vendredi dans un centre de vaccination à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, le ministre de la Santé a appelé les Français à aller "se faire tester avant de retrouver leurs proches", notamment en amont du week-end de l'Ascension.

5106 patients en réanimation et 227 décès en 24h à l'hôpital

Selon les derniers chiffres publiés par Santé Publique France, 26.331 patients sont actuellement hospitalisés en France en raison d'une infection au Covid-19, contre 26.985 personnes jeudi. 1140 nouvelles admissions ont été recensées ces dernières 24 heures.

Le nombre de patients pris en charge en services de soins critiques poursuit sa lente décrue avec 5106 malades ce vendredi (269 nouvelles admissions en 24 heures), contre 5231 jeudi.

Santé Publique France annonce que 227 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures à l'hôpital.

Nouveau record de vaccination ce lundi avec 617.000 injections réalisées

En déplacement ce vendredi dans un centre de vaccination à Clichy-sous-Bois, le ministre de la Santé a annoncé qu'un nouveau record avait été franchi ce vendredi avec 617.00 injections réalisées en France entre jeudi 18h et ce vendredi 18h, dont plus de 60.000 du vaccin AstraZeneca.

Jeudi, un record avait déjà été battu avec 600.000 doses administrées en 24 heures.

L'OMS accorde son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois Sinopharm

L'Organisation mondiale de la santé a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois Sinopharm, fabriqué à Pékin, a annoncé le directeur général de l'organisation.

Le comité d'experts vaccinaux de l'OMS a recommandé ce vaccin - le premier vaccin chinois à recevoir le feu vert de l'OMS - pour les personnes de 18 ans et plus.

Caillots sanguins: l'EMA continue de surveiller les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna

L'Agence européenne des médicaments (EMA) continue de surveiller si des liens existent entre les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna et des cas de caillots sanguins, non établis jusqu'à présent, a annoncé vendredi le régulateur.

L'EMA a déclaré en avril que des liens avaient été établis entre l'apparition de caillots sanguins et les vaccins de Johnson & Johnson et d'AstraZeneca. Pour ces deux vaccins à vecteur viral, le régulateur européen a toutefois estimé que les bénéfices l'emportaient sur les risques.

Le comité de pharmacovigilance de l'EMA (PRAC) "continue d'examiner de près Comirnaty (le vaccin de Pfizer-BioNTech) et le vaccin contre le Covid-19 de Moderna pour des cas rares de caillots sanguins associés à des plaquettes sanguines basses", a déclaré le régulateur dans un communiqué.

La légère décrue des décès en France s'est poursuivie en avril, selon l'Insee

Le nombre moyen de décès par jour en France, toutes causes confondues, a continué à décroître légèrement en avril, une tendance observée depuis février, indique vendredi l'Insee dans son bilan hebdomadaire des décès pendant l'épidémie de Covid-19.

Janvier avait vu une augmentation des décès quotidiens, avec 2.150 morts par jour en moyenne, contre 2.030 pendant la deuxième quinzaine de décembre, selon l'institut national des études statistiques.

Mais depuis début février, la tendance est à une légère baisse : le nombre moyen de décès quotidiens a atteint 2039 en février, puis 1868 en mars, et autour de 1800 sur la période du 1er au 26 avril - date des derniers chiffres disponibles.

Macron appelle "les Anglo-saxons" a arrêter de "bloquer" les exportations

Dès son arrivée au sommet de Porto, Emmanuel Macron a pris position. Le président de la République a appelé vendredi "les Anglo-saxons" à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccins et des ingrédients nécessaires pour les produire, ce qui permettrait de renforcer "la solidarité" vaccinale mondiale.

"Pour que le vaccin circule", il ne faut "pas bloquer les ingrédients et les vaccins eux-mêmes", a-t-il déclaré. Or, "aujourd'hui, les Anglo-saxons bloquent beaucoup de ces ingrédients et des vaccins. Aujourd'hui, 100% des vaccins produits aux Etats-Unis d'Amérique vont pour le marché américain", a-t-il souligné.

Il a souligné que sur 110 millions de doses produites en Europe, l'UE en avait exporté 45 millions et gardé 65 millions. "Nous sommes les plus généreux au monde aujourd'hui dans le camp des pays développés", a-t-il remarqué.

La réouverture doit être "prudente" pour éviter une "4e vague", met en garde le Conseil scientifique

Alors que la France a entamé son nouveau déconfinement lundi passé, la prudence doit rester de mise. C'est la mise en garde faite par le Conseil scientifique ce vendredi, qui souligne que la réouverture progressive des activités sociales annoncée par le gouvernement "doit être conduite de manière prudente et maitrisée" si on veut éviter une "possible quatrième vague" de l'épidémie de Covid-19.

L'instance qui conseille l'exécutif dans la gestion de la crise sanitaire recommande en particulier d'attendre "un niveau de vaccination de 35 millions de personnes primo-vaccinées", qui devrait être atteint fin juin, et une réelle baisse de la tension pesant sur le système hospitalier avant de lever largement les mesures de contrôle de l'épidémie.

Titré "Printemps 2021: pour une réouverture prudente et maitrisée avec des objectifs sanitaires", cet avis a été transmis au gouvernement jeudi soir et mis en ligne vendredi.

La quarantaine obligatoire pour entrer en France étendue à sept pays supplémentaires

Les autorités sanitaires en ont fait l'annonce ce vendredi, les voyageurs en provenance de sept pays supplémentaires, dont la Turquie, devront observer une quarantaine obligatoire de dix jours à l'arrivée en France en raison de la circulation de l'épidémie de coronavirus dans ces pays.

Cette restriction, qui prévaut déjà pour l'Inde ou encore le Brésil, s'appliquera également au Bangladesh, au Sri Lanka, au Pakistan, au Népal, aux Emirats arabes unis et au Qatar. La mesure entrera en application dès samedi minuit.

Les voyageurs en provenance de ces territoires doivent justifier à leur arrivée d'un test PCR de moins de 36 heures. Sur ce point, "une tolérance sera accordée ce week-end pour les nouveaux pays concernés", a indiqué la même source gouvernementale à l'AFP.

Pfizer et BioNTech demandent une autorisation complète de leur vaccin anti-Covid aux Etats-Unis

Pfizer et BioNTech, qui disposent actuellement d'une autorisation pour une utilisation en urgence de leur vaccin anti-Covid, ont annoncé vendredi avoir initié auprès de l'agence américaine des médicaments (FDA) une demande pour une autorisation complète chez les personnes de plus de 16 ans.

Les autorités sanitaires avaient accordé le 11 décembre au sérum une autorisation temporaire ou sous conditions, destinée à répondre à une situation d'urgence telle que la pandémie. Cette dernière peut être révoquée ou modifiée si de nouvelles données sur l'efficacité ou l'innocuité apparaissent plus tard.

Plus de 170 millions de doses du vaccin ont depuis été livrées aux Etats-Unis, ont précisé les groupes dans un communiqué vendredi.

Tunis annonce un confinement pour la fin du ramadan

Le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi a annoncé vendredi un confinement du 9 au 16 mai, semaine marquée par une importante fête musulmane, avertissant que le système de santé menace de "s'écrouler" en raison de l'afflux grandissant de malades dans les hôpitaux.

L'Aïd el-Kebir, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, lors de laquelle les musulmans se réunissent traditionnellement en famille ou entre amis, est attendue cette année le 13 mai.

Les mosquées, les marchés et les commerces non essentiels seront fermés et les déplacements interdits entre les régions du pays, a déclaré ce dernier lors d'une conférence presse, soulignant que les décès atteignent une centaine par jour.

En France, les jeunes de plus en plus enclins à se faire vacciner

Alors que la campagne de vaccination se poursuit "à marche forcée" selon les termes d'Emmanuel Macron ce jeudi, les Français les plus jeunes semblent de plus en plus enclins à se faire immuniser. Selon une enquête réalisée par Santé publique France, une majorité des jeunes de 18 à 24 ans souhaite désormais se faire vacciner contre le Covid-19, en forte augmentation par rapport au mois de mars.

55% des personnes de cette classe d'âge non encore vaccinées, interrogées entre le 21 et le 23 avril, assurent qu'elles veulent "certainement" ou "probablement" se faire vacciner, selon cette enquête publiée vendredi. Mi-mars, les jeunes du même âge étaient à peine plus d'un tiers (36%) à faire la même réponse.

L'intention de se faire vacciner progresse également chez les 25-34 ans, à 43% contre 39%, mais reste stable sur l'ensemble de la population (56%).

Royaume-Uni: le régulateur recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

Le comité scientifique supervisant la campagne de vaccination anti-Covid au Royaume-Uni, le JCVI, a recommandé vendredi de limiter l'usage du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca aux plus de 40 ans, après le signalement de 242 cas de caillots sanguins.

Le JCVI, qui souligne que les bénéfices restent supérieurs aux risques liés au Covid-19, avait déjà conseillé en avril de n'administrer ce vaccin, développé avec l'université d'Oxford, qu'aux plus de 30 ans quand c'était possible.

L'Australie va mettre fin à l'interdiction des retours d'Inde

L'Australie ne prolongera pas sa décision très controversée d'interdire à ses ressortissants de rentrer d'Inde, un pays en proie à une très grave flambée épidémique, a annoncé vendredi le Premier ministre.

Le chef du gouvernement Scott Morrison a interdit cette semaine toute arrivée d'Inde par crainte que les installations de quarantaine ne puissent pas être en capacité de gérer les voyageurs contaminés par le Covid-19 à leur arrivée sur le sol australien.

Alors qu'environ 9000 Australiens sont coincés en Inde, ce dernier avait menacé de fortes amendes et de peines de prison ceux qui décideraient d'enfreindre cette mesure en rentrant illégalement via d'autres pays.

Allemagne: la troisième vague du virus semble surmontée

L'Allemagne semble avoir surmonté la troisième vague de contaminations au Covid-19, a estimé vendredi le ministre de la Santé Jens Spahn, faisant état d'un léger recul du nombre de cas.

"La tendance des dernières semaines s'est confirmée. La troisième vague semble brisée", a assuré le ministre conservateur lors d'une conférence de presse. "Le nombre d'infections baisse à nouveau mais reste toujours à un niveau élevé", a-t-il toutefois nuancé.

L'Allemagne a été durement frappée par la troisième vague de la pandémie au point qu'elle a pris des mesures drastiques pour tenter d'enrayer la hausse des contaminations, décidant pour la première fois d'instaurer des couvre-feux nationaux à partir de 22h.

Etat d'urgence prolongé au Japon, à l'approche des JO de Tokyo

Face à une crise sanitaire toujours préoccupante au Japon, le gouvernement a prolongé vendredi de trois semaines l'état d'urgence dans quatre départements, dont celui de Tokyo censé accueillir les JO cet été, et deux départements supplémentaires vont rejoindre ce dispositif.

"Le nombre de nouveaux cas d'infections est élevé dans les grandes agglomérations, et les hôpitaux continuent d'être débordés" dans des départements de l'ouest du pays, a justifié le Premier ministre Yoshihide Suga.

Par conséquent, le gouvernement a "décidé de prolonger l'état d'urgence jusqu'au 31 mai", a-t-il ajouté, alors que ce dispositif devait initialement prendre fin mardi prochain dans les quatre départements de Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo, concernés depuis le 25 avril.

Alain Fischer estime que la probabilité d'éradiquer définitivement le virus est "quasi-nulle"

Interrogé par des lecteurs du Parisien, le Pr Alain Fischer a considéré que la probabilité d'éradication du Covid-19 était "quasi-nulle".

"L'hypothèse la plus probable n'est pas l'émergence d'un variant très agressif, même si on ne peut pas l'exclure... mais plutôt qu'il s'atténue et qu'il se comporte comme les autres coronavirus, en nous donnant de simples rhumes", a avancé l'immunologue.

"Ce qu'il faut vérifier, c'est la sécurité": Alain Fischer favorable à une vaccination des enfants contre le Covid-19

Vers une vaccination des mineurs en France? "Le débat est ouvert", répond Alain Fischer qui considère toutefois que celui-ci "aura vraiment lieu cet automne".

Interrogé par nos confrères du Parisien, le professeur s'y dit en tout cas favorable "sur le principe".

"Mais il n'est pas question de prendre le moins de risque", prévient l'immunologue. Pour le "Monsieur Vaccin" du gouvernement, il y a "peu de doute" quant à l'efficacité de la vaccination chez les plus jeunes "car le système immunitaire des enfants est bon". Le Pr Alain Fischer estime néanmoins que "ce qu'il faut vérifier c'est la sécurité".

Celui en charge de la coordination de la stratégie vaccinale rapelle que le risque de forme sévère est "très, très faible" chez les enfants en bonne santé et que leur vaccination "contribuerait à l'immunité collective", un objectif permettant de contrôle l'épidémie.

Les nouvelles règles d'accès à la vaccination

Âge, créneaux non-réservés, comorbidités: BFMTV fait le point sur toutes les nouvelles règles d'accès à la vaccination, après les dernières annonces d'Emmanuel Macron jeudi.

La France ouvre les vannes de la vaccination

Des piqûres pour tous les 50 ans et plus, et même sans limite d'âge quand il reste des doses: Emmanuel Macron a ouvert jeudi les vannes de la vaccination contre le Covid-19, dans l'espoir d'accélérer la campagne avant les prochaines étapes de réouverture du pays.

Prévue le 15 mai, l'ouverture aux 50 ans sans comorbidités sera avancée de cinq jours et débutera lundi 10 mai, a annoncé le chef de l'Etat, en inaugurant le premier grand vaccinodrome parisien, Porte de Versailles, qui fonctionnera 7 jours sur 7 et où l'objectif est de monter à 2500 à 3000 injections par jour.

Le président de la République a aussi assuré qu'à compter du 12 mai, les injections seront ouvertes aux plus de 18 ans lorsqu'un créneau est disponible la veille pour le lendemain sur les plateformes de prises de rendez-vous comme Doctolib.

Le pass sanitaire va-t-il concerner les enfants?

Le Conseil scientifique s'est prononcé en faveur de la mise en place d'un pass sanitaire en France lors de grands rassemblements dès cet été, et les députés ont donné leur feu vert. Mais les enfants, pas éligibles à la vaccination, seront-ils concernés par ce document? Explications.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct

Suivez ici toutes les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19

BFMTV