BFMTV

TOUT COMPRENDRE - Âge, créneaux non-réservés, comorbidités: les nouvelles règles d'accès à la vaccination

Une scientifique prépare des vaccins - Image d'illustration

Une scientifique prépare des vaccins - Image d'illustration - LOIC VENANCE

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi l'élargissement à certaines populations de la vaccination contre le Covid-19. Une avancée qui devrait accélérer l'immunisation de la population française.

En déplacement ce jeudi afin d'inaugurer le premier vaccinodrome parisien, installé dans le hall 5 du Parc des expositions de la Porte de Versailles où peuvent être vaccinés 2500 à 3000 personnes par jour, Emmanuel Macron a pris la parole peu avant midi. Au cours de cette courte allocution, le président de la République a dans un premier temps fait le point sur la vaccination en France.

"La campagne se poursuit à marche forcée. Nous avons 16 millions et demi de Français vaccinés dont 75% des plus de 75 ans qui ont reçu une première dose et 63% des plus de 60 ans. On voit l'efficacité de cette campagne. Il y a un an, nous avions 400/450 morts par jours en Ehpad. Aujourd'hui entre 0 et 10 morts par jours en Ehpad", a-t-il dit.

En outre, Emmanuel Macron a également fait deux annonces concernant l'élargissement de l'accès à la vaccination, qui devraient accélérer le processus d'immunisation en France et modifier le calendrier de la vaccination pour les semaines à venir.

- La vaccination des plus de 50 ans dès le 10 mai

Lors de sa prise de parole parisienne, Emmanuel Macron a ainsi annoncé que toutes les personnes de plus de 50 ans pourront se faire vacciner à partir du 10 mai, au lieu du 15 comme prévu jusqu'ici. Les rendez-vous pourront être pris dès ce vendredi sur les plateformes habituelles.

"A partir de lundi 10 mai, les vaccinations commenceront pour nos concitoyens de plus de 50 ans. Nous ne voulons pas gâcher des doses avec ce long week-end et le pont de l'Ascension", a-t-il martelé.

- Vaccination "sans limite d'âge" quand un créneau est disponible le lendemain à partir du 12 mai

Toujours avec le souci de ne gâcher aucune dose de vaccin sur le territoire, Emmanuel Macron a également annoncé ce jeudi que les Français de plus de 18 ans pourront à partir du 12 mai, "sans limite d'âge", prendre rendez-vous la veille pour le lendemain pour se faire vacciner contre le Covid-19 avec des doses de vaccin non utilisées.

Pour "ne pas qu'on gâche quelque dose que ce soit", "à partir de mercredi 12, vous pourrez regarder la veille les doses disponibles et cela quel que soit votre âge. Et s'il y a, à l'endroit où vous êtes, des doses disponibles le lendemain, et donc des rendez-vous pas pris, ils seront ouverts sans limite d'âge", a expliqué le chef de l'Etat.

A terme, Emmanuel Macron a indiqué que l'objectif était l'utilisation de toutes les doses disponibles, soit "20 millions au 15 mai, 30 millions au 15 juin." Cette ouverture progressive à différentes tranches d'âge devrait d'ailleurs s'accompagner d'une accessibilité facilitée aux centres de vaccination.

"Nous allons nous organiser pour un effort particulier en début de semaine prochaine, pour vacciner plus tard le soir là où c'est pertinent et puis s'assurer que nos centres soient mobilisés les jours fériés et les fins de semaines", a-t-il ajouté.
Le calendrier de la vaccination en France
Le calendrier de la vaccination en France © BFMTV

- La vaccination ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de comorbidités

Ce jeudi marque également l'ouverture de l'accès pour les personnes de 16 et 17 ans "souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19" à la vaccination "avec le vaccin Pfizer-BioNTech en centre de vaccination", selon une note de la Direction Générale de la Santé.

En accompagnement, le ministère de la Santé a établi la "liste de pathologies rares justifiant une vaccination en très haute priorité contre du Covid-19", qui recense les maladies pouvant entraîner un "très haut risque d’hospitalisation ou de décès" en cas de contamination.

Il est bien précisé que pour cette population mineure, le vaccin Pfizer/BioNTech devra être utilisé, car il est le seul à posséder une autorisation de mise sur le marché pour les 16-17 ans.

- La vaccination ouverte aux 18-55 ans atteints de "maladies chroniques"

Comme l'a annoncé Olivier Véran, depuis samedi passé, la vaccination était dès samedi 1er mai ouverte à tous les Français âgés de 18 à 55 ans "qui souffrent de maladies chroniques". Le ministre de la Santé avait évoqué, outre l'obésité, l'hypertension, le diabète, l'insuffisance rénale, cardiaque ou les cancers.

"Au total nous élargissons la vaccination à quelque 4 millions de Français fragiles", a-t-il précisé sur France info.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV